Edito

couv_im_22_.jpg

 UN TEMPS D'AVANCE SUR L'INSERTION

Dès 2015, nous nous sommes fixés comme priorité d’aider les allocataires du Revenu de Solidarité Active (RSA) à retrouver un emploi et à améliorer, ainsi, leur bien-être au sein de notre société en commençant par retrouver de la dignité.

C’est tout l’objet de notre dispositif de réciprocité volontaire, dont la légalité a bien été confirmée par la justice, et qui est désormais intégré à la signature du contrat qui nous lie obligatoirement avec chaque allocataire du RSA.

J’ai conscience que notre action bouscule des pratiques en place. Aujourd’hui, je suis fier de pouvoir dire que le Département de l’Isère ose l’expérimentation sociale. En ce qui concerne notre politique d’insertion innovante, nous n’avons pas baissé les bras, malgré les attaques. Nous croyons fermement à sa réussite. 

Quatre ans plus tard, les résultats sont là ! Alors que le nombre d’allocataires du RSA était en hausse constante depuis la création du dispositif RSA en 2008, le nombre d’allocataires est, depuis 2015, en baisse de 11 % en Isère, bien au-delà de la moyenne régionale ou nationale.

C’est sans conteste la confirmation de la réussite de nos différentes actions d’insertion, que vous pourrez découvrir dans les pages qui suivent. Par ailleurs, les nouvelles orientations prises par le Gouvernement dans le cadre du plan pauvreté viennent conforter notre politique d’insertion et placer le Département de l’Isère comme précurseur sur ce sujet.

Nous allons évidemment poursuivre et même renforcer nos actions pour toujours mieux accompagner les Isérois dans leur retour à l’emploi. J’en profite pour remercier les agents du Département qui œuvrent au déploiement de ces actions innovantes et l’ensemble de nos partenaires, sans qui rien ne serait possible.

 

Jean-Pierre Barbier,
Président du Département de l’Isère

 

Publié le : 
11 novembre 2019