Vivian Maier et son double

Véronique Granger
Publié le
Modifié le
10-Vivian-Maier-autoportrait-iseremag©john-maloof
  • Expositions
Chapô

À Grenoble

En 2009, Vivian Maier, gouvernante de son état, décéda à l’âge de 83 ans dans l’Illinois comme elle avait toujours vécu : invisible. Si un agent immobilier, John Maloof, n’avait pas racheté ses clichés lors d’une vente aux enchères, on serait passé à côté d’une des plus grandes photographes de rue américaines, du même acabit que Diane Arbus ou Helen Lewitt ! Toute sa vie, accompagnée de son Rolleiflex, cette femme mystérieuse et excentrique, à l’apparence austère, immortalisa avec son regard humaniste les oubliés du « rêve américain », produisant une fresque photographique impressionnante : 120 000 négatifs, des films super-8, et un volume considérable de pellicules jamais développées. Les 140 tirages exposés au musée de l’Ancien évêché – des scènes de rue de New York et Chicago, mais aussi une vingtaine d’autoportraits et quelques photographies en couleurs, dont elle fut une pionnière – révèlent toute sa curiosité et sa remarquable maîtrise de la composition, entre jeux d’ombres et de formes. On découvrira aussi des images de son voyage dans le Champsaur, sur les traces de ses ancêtres, et des témoignages de son passage à Grenoble, en 1959.

Encart

Jusqu'au 15 mars 2020 au musée de l'Ancien évêché. « Vivian Maier – Street photographer ». www.musee-ancieneveche.fr

1
minute de votre temps
A- A+
Véronique Granger
Publié le
Modifié le