Vaccination anti-Covid-19 : le Département de l'Isère accélère !

Publié le
Modifié le
Début mars, Albert, 100 ans, a reçu ses deux doses de vaccin anti-Covid-19.

DR

  • Société
  • Santé
Chapô

Depuis le 15 janvier, le Département est fortement mobilisé dans la campagne de vaccination anti-Covid-19. Une lutte sans merci contre la pandémie, qui s’organise sur le terrain auprès de tous les Isérois concernés.

Début avril, Albert, 100 ans, a reçu ses deux doses de vaccin anti-Covid-19.
 

“On n’a pas eu besoin de me pousser pour que je me fasse vacciner contre la Covid-19. À mon âge, les risques de décès sont très importants et je veux encore profiter de la vie et continuer à voir mes amis en toute sécurité”, témoigne Albert, qui aura 100 ans en novembre 2021.

Pour recevoir le précieux sérum, cet habitant de Grenoble et son épouse se sont rendus au Centre départemental de santé, l’un des quatre centres du Département mobilisés pour la vaccination anti-Covid-19.

Dès l’ouverture de la vaccination aux plus de 75 ans et aux personnes à haut risque, nous avons proposé à l'État, qui dirige cette campagne, sa stratégie, et décide de l'attribution des doses, de mobiliser nos centres de vaccination. Quatre sur 8 ont été retenus à Bourgoin-Jallieu, Grenoble et Vienne.

L’objectif est de mailler le territoire avec les 11 autres centres créés par les communautés professionnelles territoriales de santé afin d’agir au plus vite auprès des Isérois concernés”, explique Gaëlle Vareilles, adjointe au chef de service santé publique du Département de l’Isère.

Mais la vaccination anti-Covid-19 n’est pas un acte simple. Elle exige beaucoup de logistique et de professionnels. Dans chaque centre, il faut ainsi un agent pour collecter les données administratives et médicales, un médecin et/ou un infirmier vaccinateur, voire une personne supplémentaire pour accompagner les patients et vérifier que la vaccination s’est bien déroulée.

Pour mettre en place cette opération, le Département a su mobiliser plus de 320 agents parmi son personnel, dont 83 professionnels de santé. Par ailleurs, 43 médecins et 67 infirmiers extérieurs sont venus apporter leur aide sur la base du volontariat.

 

Une mobilisation sans précédent

Grâce à cette mobilisation, plus de 120 000 Isérois ont ainsi pu recevoir, au 22 mars, leur première dose de vaccin, dont 13 560 – soit plus de 10 % – ont été vaccinés dans les centres départementaux. Avec l'arrivée d'un plus grand nombre de doses, le Département a pu ouvrir aussi des lignes de vaccination en plus dans ses centres.

Parallèlement, il a constitué des équipes mobiles formées d’agents volontaires pour organiser la vaccination dans les résidences autonomie qui en ont fait la demande. Vingt-huit des 38 résidences autonomie en Isère ont fait appel à ses services, comme Les Pervenches, à Saint-Georges-d’Espéranche, où 95 % des résidents ont été vaccinés.

Léa Éparvier, la directrice, se félicite d’une telle action : “Nous sommes dans une zone rurale à vingt-cinq minutes du centre de vaccination le plus proche, et nos résidents ont beaucoup de mal à se déplacer. Pour s’y rendre, nous n’avons pas suffisamment de personnel, ni de véhicule adapté.”

Mais beaucoup reste à faire avant que tous les Isérois puissent accéder au vaccin.

Encart

Le centre d’appels (04 76 00 31 34) est ouvert :

du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30

Contact : isere.fr

Corps suite

Zoom

 

Une plateforme téléphonique pour orienter les usagers

Où se faire vacciner ? Quelles démarches effectuer pour s’inscrire ? Quel type de vaccin est administré ?

Depuis le 15 janvier, après que l'État a accepté la proposition du Département, une plateforme téléphonique a été mise en place pour aider les usagers éligibles à la vaccination anti-Covid-19 mais peu familiers avec internet à prendre rendez-vous dans l’un des 15 centres de vaccination de l’Isère.

Au bout du fil, une trentaine de téléconseillers, tous agents volontaires du Département et de la Préfecture, répondent ainsi à leurs questions et les informent sur les créneaux disponibles.

Les personnes autonomes peuvent directement s’inscrire sur les plateformes doctolib.fr et keldoc.com.

2
minutes de votre temps
A- A+
Publié le
Modifié le