Standart 216 : historiens et mécaniciens des transports

Corine Lacrampe
Publié le
Modifié le
Standart 216

C.Lacrampe

  • Associations
  • Société
Chapô

Histo Bus dauphinois possède l’une des plus riches collections de France de transports en commun.

Implanté à Pont-de-Claix, à deux pas du terminus du tram A, Histo Bus dauphinois occupe un vaste entrepôt où sont présentés une trentaine de bus, de cars et de trolleybus d’antan, témoins de l’histoire des transports en commun de Grenoble et de l’Isère du milieu du XIXe siècle aux années 2000.

Ici œuvrent toute l’année les 64 bénévoles de l'association Standard 216, en référence à un ancien bus utilisé par l’ex régie des Voies Ferrées du Dauphiné (VFD).

Fondée en 1989, l'association restaure du matériel destiné à la démolition et valorise archives et photos anciennes. Certains mènent des recherches historiques, d'autres rénovent des véhicules rongés par la rouille, d'autres encore réalisent des fresques et des maquettes remarquables.

Ainsi celle du petit train de La Mure, viaducs et tunnels à la clé. Les plus érudits mènent les visites guidées. Et l'on apprend que les premiers transports en commun à Grenoble datent de 1882 : des omnibus tirés par deux chevaux partant de la place Grenette.

En 1894, c'est la première ligne de tram sur rails tractée par des locomotives à vapeur, en 1897, l'arrivée du tram électrique... Alors que le président, Lionel Olivès, sort sa boîte à outils, le plus jeune membre de l'association, Nicolas Tresontani, 19 ans, se documente sur le tram de Villard-de-Lans tandis que Jean-Marie Guétat, pilier de Standard 216, mène la visite guidée avec une érudition inégalée.

Visites gratuites lors des journées portes ouvertes et sur rendez-vous.

Encart

Histo Bus Dauphinois, 2 avenue Charles-de-Gaulle

06 15 58 65 55

standard216.com

1
minutes de votre temps
A- A+
Corine Lacrampe
Publié le
Modifié le