Deux générations sous le même toit

Annick Berlioz
Publié le
Modifié le
Digi

F.Pattou

  • Associations
Chapô

Depuis le mois d’avril, Keren, 20 ans, en service civique dans un Ehpad, occupe un petit studio dans la maison de Jean, 83 ans, à Meylan. Durant toute la durée du confinement, elle lui a tenu compagnie.

Ce couple atypique fait partie des 53 binômes accompagnés par Domicile inter générations isérois (DiGi).

Créée en 2005 avec l’appui du Département de l’Isère, cette association met en relation des étudiants ou des salariés en quête d’un logement avec des seniors qui se sentent seuls et/ou souhaitent aider un jeune.

“Les règles sont très précises. La personne âgée met à disposition une chambre de 10 mètres carrés au minimum. En échange, le jeune verse une participation pour les charges de 50 euros par mois et s’engage à être présent quatre ou cinq soirées par semaine et à lui rendre de menus services : courses, petits travaux de dépannage… Durant la durée de la cohabitation, nous veillons à ce que tout se passe bien”, explique Annick Piquet, la directrice de DiGi.

Favoriser l’entraide intergénérationnelle En 2018, l’association a mis en place une nouvelle formule pour les locataires du parc public et privé en lien avec la loi Élan. “Ce dispositif permet d’héberger un jeune pour 150 euros mensuels, mais dans ce cas la présence du jeune n’est pas exigée. La personne âgée, quant à elle, peut ainsi percevoir un revenu supplémentaire non imposable, tout en bénéficiant d’une compagnie bienveillante.”

Depuis 2019, une expérimentation est également menée dans une résidence autonomie. L’idée consiste à mettre à disposition un appartement en colocation.

En contrepartie, les jeunes s’engagent à donner de leur temps, notamment le week-end, en proposant des moments de convivialité aux résidents.

Encart

Contacts : 04 76 03 24 18

digi38.org

1
minutes de votre temps
A- A+
Annick Berlioz
Publié le
Modifié le