En rando à vélo, tout est plus beau

Publié le
Modifié le
Le cyclotourisme en Isère, ce sont plus de 3 500 pratiquants, répartis dans 66 clubs.
  • Société
  • Sport et loisirs
Chapô

Axé sur le sport, la convivialité et la découverte du territoire, le cyclotourisme rassemble des milliers de passionnés en Isère. Ses 66 clubs offrent autant d’occasions de rencontres que de formations sur la sécurité.

Le cyclotourisme en Isère, ce sont plus de 3 500 pratiquants, répartis dans 66 clubs.

 

Ce n’est pas officiellement un sport d’équipe, mais quel plaisir de le pratiquer à plusieurs ! Avec près de 3 500 adhérents en Isère, un des plus importants effectifs de France, le cyclotourisme est une incontournable activité sportive et de sociabilité.

Ici, pas de compétition ni de chronomètre comme en cyclosport, mais des randonnées de quelques dizaines à plusieurs centaines de cyclistes.“Pédaler en groupe, c’est faire du sport. C’est aussi l’occasion de faire des rencontres, explique Pascal Jarrige, président du comité départemental de cyclotourisme. Chacun de nos 66 clubs est un espace de parole pour tous les adhérents, qui peuvent proposer des itinéraires. Nos sorties thématiques peuvent ainsi comprendre des pique-niques dans des endroits de rêve ou la visite d’un monument !”

Les randonnées s’adaptent aux pratiquants. Pour les familles, la distance est d’environ 30 kilomètres et pour les plus aguerris, elle dépasse la centaine. Parmi les plus prestigieuses, le Brevet de randonneur de l’Oisans, aura lieu cette année le 19 juin, propose quatre parcours, notamment vers la Bérarde ou le col de Sarenne. La randonnée est ouverte aux vélos à assistance électrique, la performance se jugeant seulement en fonction des capacités de chacun.

Mais chaque semaine ou presque, les passionnés peuvent participer à d’autres sorties aux noms tout aussi insolites, telles les randonnées des Écureuils, du Muguet et même de la Plantation des oignons… qui se termine par une soupe à l’oignon !

 

Image
Cyclotourisme en Isère

 

Randonner en toute sécurité

Pour que ce mariage du sport et de la convivialité soit une fête réussie, le comité départemental de cyclotourisme travaille au quotidien sur la sécurité. “L’enjeu est simple : éviter les accidents !” explique Pascal Jarrige. Pour cela, les échanges sont réguliers avec les services du Département, à qui il fait remonter les points les plus dangereux repérés sur la chaussée et avec qui il réfléchit à l’aménagement de nouveaux carrefours et bandes cyclables…

Le comité est par ailleurs très attentif à la question des dépassements : “Nous nous réjouissons que les automobilistes puissent, depuis 2015, mordre les lignes blanches pour doubler les cyclistes, mais il reste des dangers dans les agglomérations, comme les terre-pleins centraux, et, hélas, les gens qui ne respectent pas la distance de sécurité en doublant un vélo : 1 mètre en ville, 1,5 mètre en dehors.”

Enfin, la formation des cyclistes est aussi cruciale pour assurer leur sécurité sur les routes et les chemins. De nombreuses sessions sont organisées par des bénévoles au sein des clubs. Les écoles de vélos à destination des jeunes – “pour qui le vélo, c’est avant tout le VTT !”, remarque Pascal Jarrige – rencontrent un grand succès. De quoi donner en amont de bons réflexes, “car souvent les gens arrivent en formation pensant bien maîtriser leur vélo, mais réalisent en deux, trois ateliers, que ce n’est pas le cas !”

Encart

Plus d'infos : cyclo38ffct.fr

2
minutes de votre temps
A- A+
Publié le
Modifié le