Les Ursulines à Crémieu

Publié le
Modifié le
Olivier Bourgaud, le patron des Ursulines
  • Gastronomie
Chapô

Sur les hauteurs du bourg médiéval, dans l’ancienne église du couvent des Ursulines, Olivier Bourgaud élabore des bières 100 % artisanales. À l’étage, se trouvent le fermenteur et les cuves de garde et au rez-de-chaussée, la salle de brassage où l’on peut déguster ce breuvage… sacré !

Olivier Bourgaud, le patron des Ursulines

 

Savez-vous comment se fabrique la bière ? Olivier Bourgaud nous confie la recette : « D’abord, on broie les céréales, principalement de l’orge, qui ont été préalablement concassées dans un moulin. Puis on les trempe dans de l’eau chaude et on attend que ça infuse. Au bout de trois heures, on obtient un jus sucré, le moût, que l’on fait bouillir avec du houblon. Cette étape est très importante : elle va donner à la bière toute son amertume et sa saveur.

Enfin, on laisse le tout refroidir, on rajoute des levures pour la fermentation alcoolique et le pétillant S’en suit une période d’affinage à froid, puis la mise en bouteille avec un zeste de sucre. Il faudra compter une bonne semaine de fermentation pour obtenir une bulle aussi fine que le champagne et délicate à souhait. »

 

Image
Olivier brasse sa bière

 

Un travail à l’ancienne

Olivier brasse sa bière dans l’ancienne église d’un couvent édifié au XVIIe siècle. En 2005, il a eu un coup de cœur pour ce lieu chargé d’histoire, qui accueillit l’ordre des Ursulines jusqu’à leur expulsion à la Révolution.

Au fil du temps, le bâtiment sera utilisé comme prison, école, usine à chaussures jusqu’en 1990. Le décor est toujours aussi somptueux avec ses fresques murales et les voûtes d’une chapelle à l’étage.

 

Image
Bouteille sur le bar
Quinze variétés de bières dont la « Be happy » agréée ISHERE.

 

Diplômé de l’Université de vin de Suze-La-Rousse, ce passionné de vin a voulu renouer avec la tradition des brasseurs de bière d’autrefois. Au total, il en produit plus de 700 hectolitres par an.

De sa blonde de printemps douce et aromatique à la blanche d’été très rafraîchissante, en passant par la « médiévale d’automne », rustique et épicée, ses quinze variétés se déclinent en fonction des saisons. Il a même conçu une bière agréée ISHERE, la « Be happy », fabriquée avec 100 % de malt provenant des établissements Cholat, une meunerie installée près de Morestel depuis sept générations.

On en trouve dans de nombreux points de vente, bars et restaurants. À déguster aussi dans ce lieu magique (avec modération).

Encart

Plus d'infos : biere-les-ursulines.com

1
minutes de votre temps
A- A+
Publié le
Modifié le