Ils célèbrent Ninon Vallin

Publié le
Modifié le
(De gauche à droite) Hervé Casse, Valérie Casse et Patrick Barruel-Brussin promeuvent la musique et la culture dans le beau domaine de Milliassière.
  • Associations
  • Société
Chapô

Née à Montalieu-Vercieu en 1886 et décédée en 1961, Ninon Vallin fut l’artiste lyrique la plus populaire de la première moitié du XXe siècle. Pour le soixantième anniversaire de sa mort, des associations se mobilisent.

Née à Montalieu-Vercieu en 1886, décédée en 1961, elle fut l’artiste lyrique la plus populaire de la première moitié du XXe siècle, célébrée sur les cinq continents, qui chanta avec Caruso et pour les plus grands compositeurs de son temps.

Ninon Vallin était aussi une femme d’exception et d’une incroyable modernité (on lui doit le premier clip vidéo), qui resta fidèle jusqu’à la fin à son Dauphiné d’origine.

Mais pourquoi est-elle si peu reconnue dans son pays, alors que les Anglais et les Australiens la vénèrent ? “C’est une énigme. En 1940, elle vendait un million de disques !”, interroge son biographe, Patrick Barruel-Brussin.

 

On lui doit le premier clip vidéo

Tombé amoureux de la diva iséroise en 1976, ce Berjallien n’a de cesse de réparer cet oubli depuis quarante-cinq ans.

Pour le soixantième anniversaire de sa mort, avec l’association les Amis de Milliassière, à Succieu (qu’il a cofondée avec Valérie et Hervé Casse) et trois autres associations patrimoniales du Nord-Isère et du Rhône*, il a orchestré un festival sur cinq mois, de juillet à novembre 2021, avec un riche programme de concerts et de conférences.

Il lui consacre également un ouvrage, Ninon Vallin, la voix d’un destin.

* Ninon Vallin-Le chant du monde, Association pour la protection de l’église de Vermelle et Vercieu Patrimoine vivant.
1
minutes de votre temps
A- A+
Publié le
Modifié le