Des logements pour mieux vieillir

Publié le
Modifié le
Lucette, 71 ans, teste les équipements de l’appartement témoin Unapparté et notamment cette étagère coulissante.

A.Berlioz

  • Société
  • Autonomie
Chapô

Quatre-vingt-dix pour-cent des personnes âgées souhaitent vivre le plus longtemps possible à leur domicile. Pour les aider à adapter leur logement à leurs besoins, le Département de l’Isère a mis en place plusieurs dispositifs. Visite guidée.

Lucette, 71 ans, teste les équipements de l’appartement témoin Unapparté et notamment cette étagère coulissante.

 

C’est, a priori, un appartement comme les autres avec ses pièces de vie, sa chambre, sa cuisine, sa salle de bains et son balcon… Mais en y regardant de plus près, on distingue différents équipements qui peuvent aider à simplifier la vie de tous les jours : un amplificateur de sonnette pour mieux l’entendre ; des détecteurs de présence pour éclairer automatiquement les pièces ; un four avec une porte encastrable ou encore des rehausseurs de mobilier afin d’éviter de se baisser.

Dans la salle de bains, lieu de tous les dangers et parfois de glissades, la baignoire a été aménagée pour être plus accessible et la douche équipée d’un receveur plat antidérapant. On y trouve aussi des étagères amovibles, des serrures connectées, un tapis antiglisse et un bracelet détecteur de chutes…

Soutenu financièrement par le Département de l’Isère, ce lieu de démonstration de 85 mètres carrés, situé dans le quartier Europole à Grenoble, baptisé Unapparté, met en scène de nombreux accessoires et appareillages destinés à faciliter le quotidien des personnes âgées. Il est ouvert aux professionnels comme au grand public.

 

 

500 000 euros pour aménager les logements

Pour leur permettre d’en bénéficier, le Département de l’Isère, dont la politique est de favoriser le maintien à domicile, a mis en place plusieurs dispositifs de soutien.

Première mesure, une enveloppe annuelle de 500 000 euros, dédiée aux personnes âgées qui souhaitent adapter leur logement. D’un montant moyen de 2 000 euros, ce coup de pouce, attribué aux locataires comme aux propriétaires, permet d’engager des travaux spécifiques dans le parc public et privé : le remplacement d’une baignoire par une douche, l’installation d’une rampe ou d’un monte-escalier… Sont éligibles, les plus de 60 ans qui ont de faibles ressources et peuvent justifier d’une évaluation GIR de niveau 5 ou 6 ainsi que les plus de 75 ans.

Les demandes doivent être déposées auprès de l’association Solidaires pour l’habitat (Soliha) qui déléguera ensuite un technicien à domicile et se chargera du montage financier du projet (recherche d’aides complémentaires auprès des caisses de retraite et de l’Agence nationale de l’habitat.)

Seconde mesure, le Département a signé une convention avec le bailleur social Actis visant à accompagner les locataires âgés dans l’évaluation de leurs besoins. “Chaque année, nous consacrons près de 650 000 euros à l’amélioration des logements des plus de 65 ans. Dans le cadre de cette convention, nous leur proposons la visite d’un ergothérapeute pour un diagnostic et une expertise consistant à préconiser des solutions adaptées à leur situation”, explique Jade Fauvergue, chargée de mission « Bien vieillir chez soi » à Actis.

En 2025, les personnes âgées de plus de 60 ans représenteront 30 % de la population iséroise, et le nombre des plus de 85 ans sera multiplié par trois. Toutes ces aides devraient leur permettre de vieillir chez elles le plus longtemps et le plus confortablement possible.

 

Contacts : Unapparté - 04 38 42 93 64

Encart

Zoom

Les aides pour faciliter le maintien à domicile

Plusieurs aides peuvent être attribuées aux personnes âgées qui souhaitent adapter leur logement :

  • L’allocation personnalisée d’autonomie (APA).
  • L’aide départementale pour l’adaptation au logement.
  • D’autres aides peuvent être attribuées par les caisses de retraite, l’Agence nationale de l’habitat (Anah) ou Action logement.

Pour certains travaux, il est aussi possible de bénéficier d’un crédit d’impôt de 25%.

Plus d’informations : Soliha Isère-Savoie - 04 76 47 82 45

2
minutes de votre temps
A- A+
Publié le
Modifié le