Quatre globe-trotters engagés

400 Lieues sur la Terre
  • Associations
  • Société
Chapô

“Le pire n’est pas de ne pas pouvoir, mais de pouvoir et de ne pas faire.”

Jérémy Bigé, François Bourret, Aubin Durif et Thibaud Malbert

 

Jérémy Bigé est de l’étoffe de ceux qui vivent leurs rêves. Cet étudiant de Saint-Paul-de-Varces a traversé l’Himalaya avec ses copains de promotion de Grenoble INP François Bourret, Aubin Durif et Thibaud Malbert.

De Taplejung à Darchula, ils ont marché 1 500 kilomètres en 87 jours, avalé 70 000 mètres de dénivelé et franchi quatre cols à plus de 5 000 mètres d’altitude, en dépit de la lassitude et parfois de la maladie. De quoi combler cet amateur de raids multisports et de courses d’orientation.

“Le Népal est une destination naturelle quand on rêve de montagne. Le tremblement de terre de 2015 avait mis ce pays et ses besoins de reconstruction au cœur de l’actualité. Or nous voulions donner à notre périple une dimension humanitaire”, explique le baroudeur de 25 ans.

 

Image
400 Lieues sur la Terre - 2
Dossier

 

Ils ont traversé l’Himalaya

L’ association 400 Lieues sur la Terre, que les garçons ont créée pour préparer leur projet, a réuni 20 000 euros pour financer le voyage et organiser une action solidaire avec l’école Victor-Hugo-Manjushree-Vidyapith, à Katmandou, où ils ont passé trois mois au retour de leur trek.

Le temps de former les professeurs et quelques élèves à la programmation informatique et de réaliser avec les enfants une exposition scientifique. Jérémy reste marqué par l’expérience. “Les Népalais, qui comptent parmi les plus pauvres de la planète, ne se plaignent jamais. Partager leur quotidien m’a remis à ma place”, résume-t-il sobrement.

Le quatuor a ramené de son expédition un film, 400 Lieues sur la Terre, 87 jours au travers du Népal, qui a été sélectionné dans de nombreux festivals.

1
minutes de votre temps
A- A+
Publié le
Modifié le