Crise sanitaire : une collaboration réussie !

Publié le
Modifié le
Viviane Henry, inspectrice d’académie, directrice académique des services de l’Education nationale en Isère

R.Juillet

  • Ça s'explique
  • Coronavirus
Chapô

La manière dont a été gérée la situation de la crise sanitaire du COVID-19 en Isère illustre une collaboration réussie entre l’Etat et les collectivités territoriales. Comment cela s’est-il passé concrètement ? Interview de Viviane Henry, directrice académique des services de l’Education nationale…

Isère Mag : En premier lieu, avez-vous un message à délivrer à la communauté éducative qui s’est mobilisée durant cette crise sanitaire ?

Viviane Henry : Dans la période que nous vivons depuis plus de deux mois, l’intense engagement des professeurs, des chefs d’établissement, des directeurs, des personnels au service des apprentissages des élèves a permis l’indispensable continuité pédagogique. Je suis très fière de leur mobilisation et je les en remercie.

 

I.M : Comment les mesures de protection ont été mises en place dans les collèges ?

V.H. : Depuis ma prise de fonction il y a quatre ans, la Direction des services départementaux de l’Education nationale de l’Isère travaille en collaboration régulière avec le Département de l’Isère dans sa compétence «collège». Cet échange régulier a permis une continuité durant le confinement quant à cette permanence de fonctionnement des établissements publics locaux d’enseignement (EPLE) vers les élèves.

Un contact quasi quotidien a permis une large anticipation de la construction de la reprise du 18 mai. La veille active du Département autour du numérique a favorisé la nécessaire transmission des enseignements. En effet, les principaux prérequis incontournables de la reprise ont été définis en concertation et ont permis la tenue de groupes de travail rassemblant les services du Département, ceux de la Direction des services départementaux de l’Education nationale, des principaux et des gestionnaires de collège, les semaines précédant le 18 mai.

Ainsi toutes les conditions sanitaires ont été analysées en contexte avec les acteurs de terrain, protocole sanitaire, transport, numérique, gestes barrière, produits nécessaires, restauration… Chaque brique s’est construite et la mise en œuvre qui s’en est suivie, grâce à l’action conjuguée de tous, a permis aux chefs d’établissement d’accueillir les équipes à partir du 11 mai et les élèves à partir du 18 mai dans d’excellentes conditions sanitaires.

 

I.M : Comment se sont répartis les rôles ?

V.H : Le Département a commandé et livré tous les produits, les matériels de protection pour les agents du Département, indispensables à la reprise. L’Etat a, de son côté, livré les masques pour les élèves et les personnels. Les équipes ont travaillé à la reprise pédagogique en classe.

Les collèges du département où élèves, professeurs et personnels ont repris un travail pédagogique en présentiel avec les élèves en mai, ont la possibilité d’explorer des 2S2C (sport, santé, culture, civisme) en continuité des cours, grâce à une convention signée avec le Département à partir des pistes éducatives du PICC, travaillées avec les équipes pédagogiques en amont du confinement.

Une possible adaptation peut permettre des réalisations effectives avec les élèves.

Corps suite

Infographie

1
minutes de votre temps
A- A+
Publié le
Modifié le