Maison Jaume : spécialiste en gourmandises

Publié le
Modifié le
Boulanger-pâtissier à La Frette, Jean-François Jaume propose une large gamme de gourmandises à base de noix agréées ISHERE.

M.Frison

  • is(h)ere
  • Entreprises
Chapô

Jean-François Jaume ne jure que par les circuits courts. Travaillant à partir de matières premières issues du terroir, le boulanger-pâtissier de La Frette propose des gourmandises agréées ISHERE.

Boulanger-pâtissier à La Frette, Jean-François Jaume propose une large gamme de gourmandises à base de noix agréées ISHERE.

 

Ses parents ont exploité pendant quarante-sept ans une boulangerie à Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs. Bercé dans les odeurs de boulange, Jean-François Jaume, qui a appris à compter en rendant la monnaie aux clients, a toujours voulu reprendre l’affaire familiale. Après avoir décroché son CAP de boulanger à Voreppe, il a suivi une formation de pâtissier en Alsace.

Quatre ans de compagnonnage l’ont conduit chez Fauchon comme apprenti. Jusqu’à ce que la maladie de son père le contraigne à interrompre son tour de France pour lui succéder. “À l’époque, Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs était en perte de vitesse. J’ai rapidement compris que l’entreprise était condamnée à terme, sauf à la déplacer dans un lieu plus passant”, explique-t-il.

Après avoir jeté son dévolu sur La Frette, il y a onze ans, il a conservé quelques années les deux boutiques avant de fermer l’enseigne historique en 2017. Depuis, le boulanger-pâtissier-glacier-chocolatier, qui dirige une équipe de neuf salariés, dont six en production, n’en finit pas d’innover et de surprendre, en mixant audace et authenticité.

 

Un fervent défenseur du terroir

Jean-François Jaume a toujours privilégié les circuits courts pour s’approvisionner en matières premières : lait de La Frette, noix de Saint-Marcellin, miel du Rucher Poète de Nantoin, œufs Bel Air de Têche, fruits et légumes de la région uniquement.“C’est ma façon d’agir pour soutenir les agriculteurs locaux qui contribuent à l’attractivité de notre territoire”, explique-t-il. En 2017, pour aller au bout de sa logique, il a demandé à la minoterie Cholat de Morestel de lui créer sa propre farine à base de blés collectés autour de Marcilloles.

En juin 2018, lorsque le Département a officiellement lancé la marque ISHERE pour valoriser les produits isérois, le pâtissier-boulanger a tout naturellement adhéré à la démarche.Quatre de ses produits sont aujourd’hui agréés : la Gaffe de Chambaran, un moelleux aux amandes, aux noix et au miel de châtaigner recouvert d’un glaçage de fruits des bois qu’il a créé à la demande de l’office de tourisme de Roybon, un macaron à l’ancienne aux noix, le Dauphinoix, un bonbon au chocolat fourré d’une une pâte de noix au rhum, et Isernoix, un gâteau de voyage, qui est aussi le produit agréé le plus vendu.

 

La fabrication

Image
Jean-François- Maison Jaume - Produits ishere
Dossier

 

Jean-François Jaume livre volontiers la recette de l’Isernoix, un gâteau créé par l’Amicale des pâtissiers du Nord-Isère à base de noix, de miel d’acacia et de châtaigner, de chocolat et de caramel au miel.

“Je monte le sucre, le miel et les œufs, puis j’incorpore la farine, les cerneaux de noix, le beurre pommade et le chocolat haché. Il suffit ensuite de mélanger délicatement cette préparation, de la verser dans un moule et de la faire cuire un quart d’heure à 160 °C”, explique-t-il.

 

Où les trouver ?

Les pâtisseries de la Maison Jaume sont en vente dans sa boutique de La Frette uniquement. Un choix que le boulanger-pâtissier revendique.

“Même si l’agrément me donne une visibilité départementale, compte tenu de la nature de ma production, je ne souhaite pas être distribué en grandes surfaces, cela pourrait brouiller mon image d’artisan.”

Il cible également quelques grandes foires, comme la Beaucroissant ou la Fête de la noix, à Vinay.

 

© M.Frison

Encart

Contacts : Maison Jaume, 21 route de Grenoble, La Frette - 04 74 15 90 42

Corps suite

Zoom

 

Une boutique insolite

Au centre de la Frette, au carrefour des Cinq-Chemins, la Maison Jaume respire l’authenticité dauphinoise. Un choix délibéré du boulanger-pâtissier fidèle à sa Bièvre natale, qui s’investit également dans l’animation du bourg en exposant régulièrement des artistes locaux.

“Une autre façon de valoriser le territoire et la possibilité, pour les Frettois qui ne vont pas forcément en ville pousser la porte d’une galerie d’art, d’accéder à la culture”, explique celui qui a fait de sa boutique un véritable lieu de culture et de rencontre.

2
minutes de votre temps
A- A+
Publié le
Modifié le