Les belles farines du Trièves

Publié le
Modifié le
Sébastien Corréard, quatrième génération de minotiers, devant son moulin ultra-sophistiqué, le plus moderne de France.

R.Juillet

  • is(h)ere
  • Entreprises
Chapô

Cela fait plus d’un siècle que la famille Corréard fabrique de la farine pour les artisans-boulangers. Une gamme de produits agréée ISHERE qui promeut les blés de montagne, la qualité gustative et les circuits courts. Présentation.

Sébastien Corréard, quatrième génération de minotiers, devant son moulin ultra-sophistiqué, le plus moderne de France.

 

À Clelles, Fabrice et Sébastien Corréard sont à la tête de la Minoterie du Trièves, une entreprise familiale créée en 1906 par leur arrière-grand-père Louis.

“Il n’était pas meunier à l’époque, mais entrepreneur de battage. Il se rendait de ferme en ferme pour les moissons et éventuellement pour moudre le grain à façon. Ce n’est que plus tard, grâce à son amitié avec Aristide Bergès et à ses compétences d’ingénieur, qu’il électrifie la commune et en profite pour installer un moulin sédentaire, fonctionnant à l’électricité”, explique Sébastien.

Chaque génération a développé ensuite l’entreprise en modernisant les outils de production, en agrandissant les zones de stockage et de mélange des farines, en installant fournil d’essai et laboratoire puis, depuis l’an passé, en investissant dans un moulin ultra-sophistiqué, le plus moderne de France.

Entièrement automatisé, peu sonore et économe en énergie, il présente l’avantage d’optimiser la qualité sanitaire et la traçabilité des produits tout en conservant la même signature de farine. Aujourd’hui, grâce à cet outil, la minoterie du Trièves écrase 12 000 tonnes de blé par an. Elle emploie 34 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 8,1 millions d’euros en 2020.

 

La fabrication

Les blés utilisés pour fabriquer les différentes variétés de farines préparées sans additif (bio, Label rouge, Haute Valeur environnementale…) proviennent de coopératives locales, via un courtier qui les sélectionne en fonction du cahier des charges imposé par les frères Corréard.

“Nous sommes très vigilants sur la qualité, la provenance montagnarde de nos blés, leur taux de protéines, mais aussi sur la juste rémunération des producteurs”, insiste Sébastien. Et comme la confiance n’exclut pas le contrôle, les blés achetés sont vérifiés en interne dès leur arrivée avant d’être transformés en farine puis panifiés dans le fournil maison. “Nous savons ainsi parfaitement ce que nous vendons à nos clients.”

Les agriculteurs isérois, notamment ceux du Trièves et de Matheysine, fournissent 80 % des besoins en blé de l’entreprise, les 20 % restants se partageant entre des céréaliers des Hautes-Alpes et de la Drôme. “Les circuits courts, les démarches Clean label et RSE [responsabilité sociétale des entreprises] font partie de notre ADN, poursuit Sébastien. C’est pour cela que nous avons adhéré à la marque ISHERE, qui promeut ces valeurs.”

 

Les débouchés

Leur premier débouché, c’est vous, les consommateurs de pain de qualité, via les 450 artisans-boulangers que la minoterie livre en Isère, principalement dans l’agglomération grenobloise et en Nord-Isère. Mais la renommée de l’entreprise va bien au-delà de notre département, car ses farines sont utilisées dans tout le quart sud-est de la France, jusqu’à Toulon.

“Nous approvisionnons aussi quelques pizzerias et des ateliers artisanaux comme les tourtons du Champsaur et un fabricant de tartes. Des activités encore très marginales”, conclut Sébastien.

 

Contact : Minoterie du Trièves, à Clelles - minoteriedutrieves.com

Encart

Repères

Vous voulez soutenir l’agriculture iséroise ? Retrouvez la liste des produits, producteurs et transformateurs agréés ISHERE sur ishere.fr, dont, pour les farines :

Corps suite

Zoom

 

Valcetri : les farines du Trièves

Parmi les farines agréées ISHERE, fabriquées et commercialisées par la Minoterie du Trièves, figure la Valcetri.

Derrière cette anagramme et cette marque déposée, qui signifie « valorisation des céréales du Trièves », une association interprofessionnelle regroupant des producteurs de blé meunier de la région du Trièves, des collecteurs locaux et la minoterie clélloise.

Tous œuvrent pour offrir aux consommateurs la garantie d’un produit tracé du champ de blé à la boulangerie, issu de pratiques agricoles respectueuses de l’environnement.

Corps fin

 

    2
    minutes de votre temps
    A- A+
    Publié le
    Modifié le