La raquette à neige : cap vers l’aventure

Publié le
Modifié le
La raquette, c’est la liberté. Celle de pouvoir marcher hors des sentiers battus.

Adobe Stock

  • Société
  • Sport et loisirs
Chapô

Loin de l’effervescence des pistes de ski alpin, la raquette à neige permet de découvrir à son rythme et sans apprentissage particulier une montagne différente, plus secrète. Soif de liberté ? En route vers les champs enneigés.

“C’est magnifique, quelle vue spectaculaire !” Après une heure et demie de marche en forêt, Anne, Bertrand et leurs trois enfants ont fait une pause au sommet du Gros Martel pour se ravitailler en thé chaud, avant de poursuivre leur parcours jusqu’au refuge des Narces, près de Méaudre, leur point de départ. Devant eux s’offre un superbe panorama sur la barrière est du Vercors.

Comme près de 2,5 millions d’adeptes en France, cette famille pratique régulièrement la raquette à neige. Troisième activité hivernale après le ski alpin et le ski nordique, la discipline fait l’unanimité aujourd’hui, permettant à toutes les générations de découvrir une autre facette de la montagne, plus intime. Bonne pour la santé, elle permet aussi de réduire le stress et de travailler endurance et renforcement musculaire.

Conjuguant soif de découverte et plaisir d’évoluer en pleine nature, la raquette à neige peut être pratiquée en autonomie à travers les nombreux circuits mis en place dans nos stations de sports d’hiver, mais aussi en adhérant à l’un des 29 clubs isérois affiliés à la Fédération française de randonnée.

Au menu, des balades à la journée en toute convivialité ou des raids plus engagés dans les massifs isérois avec des étapes en gîte ou en refuge. Légère, simple, maniable, la raquette d’aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec son ancêtre d’autrefois en bois et en cuir de caribou.

En matière plastique, en polyuréthane ou en aluminium, elle permet d’aller presque partout, sur tous les types de neige et sur pratiquement tous les terrains. Mais attention, la montagne restant un milieu hostile, il convient de respecter quelques consignes avant de s’aventurer sur les traces de Jack London.

 

Une randonnée, ça se prépare

En premier lieu, il est impératif de préparer sa randonnée avec un topoguide (voir encadré) ou, mieux, de s’offrir les services d’un accompagnateur en montagne, qui pourra vous révéler tout ce que l’œil d’un néophyte ne voit pas : nivologie, flore, traces d’animaux…

Autre règle essentielle, la sécurité, car de par la facilité de déplacement, le randonneur peut rapidement perdre son itinéraire et se retrouver dans des zones exposées aux avalanches ou perturber une faune très fragile en période hivernale.

Peu onéreuse, une paire de raquettes coûte entre 50 et 250 euros selon le modèle. Sa pratique nécessite cependant un matériel complémentaire : une paire de bâtons pour améliorer sa progression en montée ou en descente, des chaussures adaptées, de préférence de randonnée (pas d’après-ski souples ou de chaussures basses) et bien sûr des gants, un bonnet et des lunettes de soleil. Il est très conseillé aussi d’avoir dans le sac à dos une trousse de secours, une couverture de survie et, sur soi, un appareil de recherche de victimes d’avalanches.

Corps suite

Zoom

Image
Raquette à neige
Dossier

 

Téléchargez l’application Isère Outdoor

Où aller avec des enfants ? Comment choisir sa course en fonction de son niveau ? Et si j’ai un chien ? Le Département de l’Isère, qui a la charge avec les stations de sports d’hiver du balisage et de la sécurisation des 770 kilomètres de parcours de raquettes à neige proposés dans nos massifs, a créé l’application Isère outdoor et le site internet isereoutdoor.fr.

Ils permettent de découvrir les sites, de choisir les itinéraires de pratique et de pouvoir toujours se géolocaliser. Les tracés pour chaque station sont téléchargeables en amont et consultables hors ligne dans l’application.

Le Département organisera d’autres initiations à l’activité jusqu’à la fin de l’hiver si les conditions le permettent.

 

© Adobe Stock

Corps fin

Pratique

Où trouver un club ?

ffrandonnee.fr

2
minutes de votre temps
A- A+
Publié le
Modifié le