Les vitraux Keller restaurés et exposés

Publié le
Modifié le
 Pavillon Keller

F.Pattou

  • Ça se passe
  • Culture
Chapô

Avec son architecture singulière qui domine la Romanche, le pavillon Keller, à Livet-et-Gavet, édifice labélisé Patrimoine en Isère, ne passe pas inaperçu.

Apprécié des cinéastes – on se souvient du film Les Rivières pourpres de Matthieu Kassovitz –, il va à nouveau servir de décor pour le prochain film de Louis Leterrier, Les Gars sûrs, avec Omar Sy et Laurent Lafitte – avec les anciennes papeteries de Lancey. Ce que l’on sait moins, c’est que cette villa art-nouveau disposait aussi de magnifiques vitraux aux mécanismes secrets.

Grâce à la vigilance des services du Département, du musée de la Romanche et de l’association Richesses culturelles de l’Oisans, ces pièces uniques, mises en vente par le propriétaire, ont pu être acquises dernièrement.

Actuellement en cours de restauration par l’atelier Berthier-Bessac à Grenoble, elles prendront place dans la nouvelle exposition permanente du musée de la Romanche à Rioupéroux consacrée à l’industriel Charles Keller.

Image
pavillon Keller, vitraux
Dossier
1
minute de votre temps
A- A+
Publié le
Modifié le