Échirolles : la cité plurielle

Corine Lacrampe
Publié le
Modifié le
Échirolles

C.Lacrampe

  • Territoires
Chapô

Troisième commune la plus peuplée de l’Isère, deuxième bassin d’emploi, ville populaire et solidaire, Échirolles conjugue îlots d’immeubles, quartiers pavillonnaires, zones commerciales et grands jardins publics.

Cette ville poussée au siècle dernier compte 37 051 habitants et 19 000 salariés travaillent dans ses parcs d’activités.

Déployée au pied de sa Frange-Verte, entre Jarrie et Grenoble, Échirolles bénéficie d’un important réseau de transports en commun, d’équipements sportifs et culturels, d’espaces verts parfaits pour les familles et les activités de plein air.

Les habitants de l’agglomération fréquentent largement cette commune pour ses deux grandes zones commerciales – Grand’Place et Espace Comboire –, mais aussi pour sa Frange-Verte. L’urbanisation d’Échirolles commença lentement autour d’un simple fil… de soie artificielle.

 

Image
Echirolles - Tram / Immeubles
Dossier

 

Naissance d’une cité ouvrière

Les premiers villageois s’installent sur les collines boisées de Jarrie, protégées des caprices du Drac. Au XIIIe siècle, une commanderie de templiers s’implante. Les moines-soldats défrichent et assainissent la plaine pour sa mise en culture.

Jusqu’au début du XXe siècle, le village ne compte guère plus de 600 habitants paysans. Sa métamorphose citadine s’amorce en 1926 à la suite de l’implantation, à Grenoble, d’une usine de soie artificielle : la Viscose. Pour loger la main-d’œuvre cosmopolite, une cité ouvrière est édifiée à Échirolles.

Une vocation confortée avec l’arrivée, en 1963, d’une usine de production du groupe Caterpillar. Si la mémoire de la Viscose demeure au musée, Caterpillar est toujours en activité.

 

Image
Echirolles - Hotel de ville
Dossier

 

Embellies et mutations successives

Carrefour s’implante, en 1969, sur 7 hectares, signant la nouvelle vocation commerciale d’Échirolles autour de grandes surfaces.

Dans le même temps, des immeubles poussent, flanqués d’arbres aujourd’hui géants. Secteurs et quartiers s’identifient, dont celui de la Ville-Neuve, innovant et controversé. C’est peu dire que la physionomie d’Échirolles ne cesse d’évoluer.

La ville poursuit sa mutation avec l’arrivée du tramway qui trace une longue ligne verte du nord au sud, tandis qu’un nouveau centre-ville voit le jour, quartier central avec la nouvelle mairie à l’orée de l’immense place des Cinq-Fontaines.

Et des bâtiments d’architecture remarquable sortent encore de terre, façonnant cette banlieue partie intégrante de l’agglo.

echirolles.fr

 

© C.Lacrampe

Encart

Repères : Échirolles en chiffres

  • 37 051 habitants
  • 16 500 logements
  • 20 % du territoire en espaces verts, 70 000 arbres
  • 12 écoles maternelles, 10 primaires, 3 collèges, 2 lycées, 1 université
  • 12 parcs d’activités • 2 grandes zones commerciales
  • 19 000 emplois
  • 1 ligne de tram, 6 lignes de bus, 1 gare TER
  • 1 stade nautique, 2 salles de spectacles, 2 musées, 12 salles de cinéma (multiplexe)

 

Corps suite

Dynamique

Image
Echirolles - Arts graphiques
Dossier

 

Une ville solidaire et communicante

Échirolles ne renie pas son ancrage populaire.

Riche d’une politique sociale active, la cité est aussi engagée dans l’accès aux droits fondamentaux et la lutte contre les discriminations (Cité plurielle, Maison pour l’égalité femmes-hommes).

Six maisons des habitants sont réparties dans les quartiers, investies, avec les bénévoles, dans le soutien scolaire, les activités de loisirs et la convivialité.

Les clubs dédiés aux sports collectifs sont nombreux. Créé en 1949, le Football-Club compte 24 équipes en coupe et championnat.

Plus récent, l’Échirolles Water-Polo se distingue également avec une équipe masculine et une équipe féminine. La culture et l’enseignement supérieur offrent d’autres vitrines. Le musée Géo-Charles met en valeur les collections d’un amateur d’art sportif.

La scène conventionnée d'intérêt national art et création, La Rampe-La Ponatière, rayonne sur la ville mais aussi sur l'agglomération et le département.

Unique en son genre également, le Centre du graphisme, désormais installé dans l’ancienne mairie, s’appuie sur l’expérience acquise depuis 1990 à travers le Mois du graphisme pour des animations et des expositions ouvertes sur d’autres cultures.

Enfin, Échirolles a une dimension universitaire avec deux départements de l’Université Grenoble Alpes au sein de l’Institut de la communication et des médias (ICM) : les sciences de l’information et de la communication et l’École de journalisme de Grenoble.


Racines

Image
Échirolles - Géo Charles
Dossier

 

Grands parcs et biodiversité

Les 8 hectares de la Frange-Verte, avec parcours de santé et sentiers balisés en sous-bois, sont particulièrement appréciés des clubs sportifs et des randonneurs.

Deux autres parcs immenses sont intégrés dans les quartiers : Géo-Charles, abritant un musée, une roseraie, un étang et des arbres remarquables ; et Maurice-Thorez, invisible depuis la voirie, dans un écrin d’immeubles. S’y ajoutent une demi-douzaine de parcs de taille plus modeste.

Plaisir des yeux et biodiversité également avec les plates-bandes de rosiers le long des voies et celles où fleurissent coquelicots, bleuets et fleurs des champs.

Au fil des décennies, l’entretien des espaces verts d’Échirolles a évolué vers un respect rigoureux de l’environnement, sans pesticides ni herbicides.

Et d’un bout à l’autre de la ville, on entend chanter les oiseaux.


Solidarité

Image
Échirolles - Masques
Dossier

 

Atelier masques à La Ponatière

Dès le 20 avril 2020, trois semaines avant le déconfinement, les six Maisons des habitant.es (MDH) d'Échirolles ont repris du service, pour un atelier confection de masques ouvert aux bénévoles, l'après-midi.

Couper, coudre, repasser... Plus de 12 000 masques ont ainsi été confectionnés avant d'être distribués aux Échirolloises et aux Échirollois, dont 5000 par une association de jeunes volontaires échirollois auprès de toutes les personnes âgées de plus de 70 ans résidant sur la commune.

 

Image
Échirolles - Maison des habitants
Dossier

 

La Maison des habitant.es MDH de la Ponatière, aujourd'hui dirigée par Mustapha El Habbas, fut parmi l'une des premières ouvertes en France, dès le milieu du siècle dernier. On parlait alors de Centre social.

Les habitant.es fréquentent l'adresse de génération en génération. Certains ayant profité de soutien scolaire ou de sortie nature dans leur enfance deviennent bénévoles pour accompagner les enfants ou dispenser des cours de français aux étrangers.

Corps fin

Le canton d’Échirolles et le Département

Image
Daniel Bessiron & Sylvette Rochas

 

Le canton d’Échirolles compte trois communes, Bresson, Échirolles et Eybens, et près de 47 000 habitants. Sylvette Rochas et Daniel Bessiron en sont les conseillers départementaux.

« Nous portons de manière exigeante et constructive les dossiers dans l’intérêt des habitant(e)s. Pour exemple, le Département a permis, par la mise à disposition de ses locaux, l’installation à Échirolles du Centre de planification Échirolles-Eybens. Nous suivons de très près les dossiers financés par les dotations territoriales sur les trois villes.

Face aux défis sociétaux et aux enjeux du développement durable, nous portons aussi des idées innovantes pour améliorer les mobilités avec une approche sociale : véhicules, cycles, transports en commun...

Dans le contexte de crise, nous voulons remercier l’ensemble des soignant(e)s, les fonctionnaires qui assurent la continuité du service public ainsi que les acteurs du monde socio-économique, dont les associations que nous accompagnons avec notre enveloppe d’initiatives locales. »

 


Histoire

Image
Échirolles - Ecuroduc

 

Les écureuils d'Échirolles

Pour certains historiens, Échirolles viendrait du latin scuriolus, “lieu où il y a des écureuils”, référence aux collines boisées au pied desquelles les premiers villageois s'installèrent.

D’autres, évoquent léchirolles pour “lieu où poussent des lèches” évoquant alors ces plantes des marais de la plaine du Drac. Quoiqu'il en soit Échirolles n'en a pas fini avec ses écureuils.

L'association des Granges, regroupant des habitants de ce quartier engagée dans la protection de la biodiversité, alertait la LPO et la ville des nombreux écureuils percutés par les voitures en traversant l'avenue Salvador Allende pour aller chercher des noisettes dans le parc Maurice Thorez.

En 2019, un écuroduc, câble tendu au-dessus de la route, a été installé d'un arbre à l'autre. Un lien entre les quartiers et au-delà puisque que ce petit mammifère acrobate, emblème d'Échirolles, figure toujours sur le logo de la ville.


Enseignement

Image
Échirolles - Compagnons tour de France

 

La marque des compagnons du Tour de France

Au cœur du village d'Échirolles, sur la jolie place fleurie André Martin, un kiosque remarquable, façon gloriette, intrigue avec sa haute toiture spiralée. C'est l'un des chefs d'œuvre des Compagnons du Tour de France dont un important centre de formation aux métiers du bâtiment se trouve à Échirolles.

Au programme : le bois, avec des formations en charpente, construction bois, ébénisterie. C'est ici que vous apprendrez à réaliser un escalier sur mesure en colimaçon. Mais aussi le métier de couvreur-zingueur, de peintres-décorateur ou de plâtrier-staffeur, les techniques des bétons ciré, armé ou imprimé, la maitrise du BIM, Building information modeling, pour modéliser et réaliser une maquette numérique paramétrique 3D.

S'ajoutent des modules dédiés à l'écoconstruction et la construction passive. Toujours au vieux village d'Échirolles, la belle charpente de la Halle qui accueille le marché de producteurs du samedi matin et le traditionnel marché de Noël est signée des Compagnons, tout comme la toiture savamment ouvragée de leur centre de formation, avenue Grugliasco, et la petite gloriette à l'orée du bâtiment qui marquent le paysage urbain comme autant de témoins des savoir-faire des Compagnons.

grenoble.compagnonsdutourdefrance.org

 

©C.Lacrampe

 

 

6
minutes de votre temps
A- A+
Corine Lacrampe
Publié le
Modifié le
Sylvette Rochas
Conseillère Départementale
Daniel Bessiron
Conseiller Départemental
Thierry Bonnet
Farah Rigal
Pascal Wasson et Fabienne André