Des fromages et yaourts sur les podiums

Frédéric Baert
Publié le
Modifié le
Ferme de Lucie

F.Pattou

  • Agriculture
  • Économie
Chapô

À Rencurel, La Ferme de Lucie produit des fromages et des yaourts au lait de chèvre – agréés ISHERE – selon la méthode traditionnelle. Une recherche de qualité et de texture parfaite qui a valu à ce couple d’éleveurs passionnés d’être plusieurs fois primés.

Primés lors du dernier Salon de l’agriculture de Paris, les yaourts de La Ferme de Lucie viennent couronner une reprise d’exploitation ambitieuse. Diplômée d’un BTS en fromagerie et d’une école de commerce, Lucie Chauvet a, en 2014, transformé une exploitation bovine en une ferme de 45 chèvres alpines chamoisées.

Un projet mûri après plusieurs années de remplacement d’agriculteurs. Bâtie selon les normes de l’écoconstruction, celle-ci, aujourd’hui en conversion bio et aux fromages labellisés ISHERE, s’inscrit dans la tradition de savoir-faire ancestraux, “et la recherche du bien-être animal, car j’aime le contact avec mes chèvres, très affectueuses”, ajoute Lucie.

Aidée par son seul conjoint, Lucie voit sa charge de travail diminuer entre janvier et mars, quand les chèvres ne donnent plus de lait. L’occasion pour cette amoureuse de la montagne, également monitrice de ski, de passer de la chèvrerie aux spatules, son autre passion.

 

 

Des prix…

Médaillés d’argent au dernier concours général agricole du Salon de l’agriculture dans la catégorie « yaourts au lait de chèvre ferme nature », ses yaourts ont été distingués pour leur goût et leur texture.

“C’est le fruit de trois ans de travail, explique-t-elle. Avec le lait de chèvre, il est très difficile de réaliser une bonne texture. Elle est généralement filante, mais nous avons réussi à reproduire celle des yaourts au lait de vache.”

Une singularité qui leur a valu de passer de 40 pots vendus pas décade à 400 par semaine ! Deux autres spécialités ont aussi été primées l’an passé lors du concours Le Fermier d’or : sa tomme alpine des Coulmes a obtenu une médaille de bronze, et sa Charbonnière, un chèvre cendré en forme de dôme avec des cerneaux et de la confiture de noix (fabriquée à Izeron), a remporté une médaille d’or.

 

La fabrication

Lucie a choisi de n’utiliser aucun outil de travail de type industriel, comme les chaudrons en Inox ou des brasseurs automatiques. “Je tourne le fromage à la force des bras et moule chaque fromage à la main. C’est long mais gratifiant !”, souligne-t-elle.

Soucieuse de suivre les méthodes traditionnelles, l’éleveuse apprécie le caractère unique de chaque fromage. D’avril à novembre, ses chèvres – qui ne sont traites qu’une fois par jour “pour ne pas qu’elles soient fatiguées et qu’elles ne se couchent trop tard !” – se nourrissent en pâturage avec de l’herbe et des feuilles de noisetier, de frêne ou d’aubépine. Une alimentation variée qui influe sur le goût des fromages.

“L’humidité aussi a un fort impact. L’idéal, c’est un temps beau pas trop chaud, pour ne pas faire bouger le lait. Mais c’est une matière vivante, et même si on la maîtrise bien, ce n’est pas nous qui décidons de tout !” admet-elle modestement.

 

Où trouver ses produits ?

Sur les marchés : à Villard-de-Lans, le dimanche (et mercredis et vendredis d’été) ; à Fontaine, le mercredi ; à Sassenage, le dimanche. À Grenoble, à la Fromagerie des alpages, à la Fromagerie de Caroline, à la Fromagerie de L’Ile-Verte et au Box fermier et via Oclico. Mais aussi en vente directe à la ferme les jeudis et vendredis de 17 à 19 h.

 

Contacts: 1230, route des Rimets, Rencurel - 04 57 33 10 01 - lafermedelucievercors.sitew.fr

Encart

À savoir :

D’autres exploitants agricoles proposent des produits laitiers agréés ISHERE à base de lait de chèvre :

  • Chèvrerie de la Gabotte, Corrine Nirat, à Saint-Vérand, 06 45 05 04 19.
  • Ferme du Clos, Angélique Doucet, à Châtelus, 06 01 35 20 49.
  • Gilles Revouy, à Cour-et-Buis, 04 74 59 25 06 ; 06 24 18 00 10.
Corps suite

Zoom

Image
Ferme de Lucie - Chèvres
Dossier

 

Visitez la ferme

Cette année, Adrien et Lucie proposent de découvrir leur ferme de l’intérieur, grâce à l’hébergement insolite qu’ils ont développé (avec dôme géodésique, sauna, jacuzzi...) pour vingt personnes au maximum.

Avec possibilité aussi de partir à la découverte des Coulmes en compagnie d’Adrien, accompagnateur en montagne et moniteur de VTT.

 

© Frédérick Pattou.

2
minutes de votre temps
A- A+
Frédéric Baert
Publié le
Modifié le