Éditorial

Edito

une-im6-inondations.jpg

La sécurité, c’est anticiper les risques

 

Qui se souvient des épisodes du printemps dernier avec des crues record en France ? La Seine débordait et l’Isère menaçait.

Peu d’entre nous ! Le temps file, et nos souvenirs avec. Notre mémoire nous reviendra très vite lors d’un prochain épisode entrainant de nouveaux dégâts naturels. Il sera alors trop tard.

Mon rôle en tant que Président du Département, c’est d’anticiper. La sécurité des habitants ne se prépare pas à la dernière minute. Particulièrement dans un département de montagne, avec la présence d’un grand fleuve, le Rhône, et de rivières capricieuses. Nous devons toujours l’avoir à l’esprit. Je veux que l’irréparable ne se produise pas.

Aux côtés de l’Etat et des maires, le Conseil départemental est le garant d’une sécurité au plus près des habitants du département, qu’ils soient ruraux, montagnards ou urbains. Sur les routes, au bord des rivières, autour des collèges, dans nos foyers.

Principal financeur du Service départemental d’Incendie et de secours (Sdis) qui sont nos pompiers ou encore pilote du Syndicat mixte des bassins hydrauliques de l’Isère, le Département est partout, sur tous les fronts.

Nous, élus du Département, sommes en responsabilité et veillons à la sécurité de tous les Isérois. Ce rôle de coordinateur de la sécurité au niveau départemental, qui pourrait le jouer si ce n’est le Département ?

Jean-Pierre Barbier
Président du Département de l’Isère

Publié le : 
10 octobre 2016