BÉNÉVOLAT :

EN AVANT LES JEUNES !

Citoyenneté

Dans le cadre de son Plan jeunesse voté en mars 2016, le Département souhaite encourager les jeunes au bénévolat. Il y a près de 25 000 associations en Isère avec pour chacune des besoins différents.

Par Annick Berlioz

  • L’association, Les têtes de Lilottes, créée en 2015 par des jeunes de L’Isle d’Abeau.
  • Lors de la Journée mondiale du bénévolat, le 5 décembre dernier, à Bourgoin-Jallieu.

 

« Le bénévolat m’a fait grandir. J’ai développé le sens du contact et appris à travailler en équipe », témoigne Marie, 17 ans. Depuis deux ans, elle est bénévole à l’association Les têtes de Lilottes à l’Isle d’Abeau, qui organise des collectes pour des personnes en difficulté.

Comme Marie, de plus en plus de jeunes s’engagent dans le bénévolat. Pour encourager les vocations chez les 12-25 ans, le Département a signé une convention avec l’association France Bénévolat Grenoble Isère.

Aujourd’hui en France, trois jeunes sur dix donnent de leur temps à une association. Ils seraient près du double à franchir le pas s’ils savaient comment s’y prendre et où se renseigner. Du fait de leur vie scolaire et étudiante, ils recherchent souvent des missions ponctuelles de courte durée.

« Le bénévolat est une formidable école de la vie, rappelle Martine Kohly, vice-présidente du Département chargée de la jeunesse, du sport et de la vie associative. Il permet d’inculquer des valeurs fortes comme le respect, la tolérance, le partage et le sens des responsabilités. C’est aussi un moyen d’acquérir des compétences qui pourront être valorisées dans la recherche d’un emploi ou d’une formation. »

 
 

> BIENTÔT UN SITE SUR LES BESOINS EN BÉNÉVOLAT

 

Le premier objectif du Département est de mieux orienter tous ces jeunes intéressés par le volontariat associatif. D’où l’idée d’un site Internet sur www.isere.fr qui centralise les besoins des associations iséroises et les profils recherchés : aptitudes, disponibilité...

Cette plateforme, qui ouvrira en mai 2017, sera dotée d’un système d’alerte qui permettra d’être contacté en temps réel sur son mail ou smartphone pour des demandes ponctuelles au coup par coup. Exemple, assurer la sécurité d’un parking pour une kermesse, organiser une collecte pour la Banque alimentaire ou Les Restos du cœur… 

Des rencontres seront organisées dans les territoires avec des jeunes bénévoles qui viendront témoigner de leur engagement et de ce qu’il leur a apporté. La première s’est déroulée le 5 décembre dernier à Bourgoin-Jallieu à l’occasion de la Journée mondiale du bénévolat (voir la vidéo ci-contre).
 
Les associations ont aussi un rôle à jouer. « Les jeunes sont notre avenir. Ils apportent du sang neuf et un autre regard sur la société. Nous devons les motiver », souligne Pierre-Jean Badin, président de l’association sportive La Fraternelle de Bourgoin-Jallieu (130 bénévoles, dont un tiers de 18-25 ans).
 
 

ZOOM

benevolat-5-decembre-iseremag2cl.cauchy.jpg

 

> LE PASSEPORT BÉNÉVOLE

Créé en 2007 par France bénévolat, « le Passeport bénévole » permet de garder une trace précise de toutes les actions qui ont été exercées dans les associations ainsi que les compétences acquises au cours des missions. 

Ce livret est très utile aux jeunes qui peuvent ainsi faire valoir leurs expériences dans le cadre de la recherche d’un emploi. 

Il est aussi reconnu par l’Education nationale et l’Association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) comme pièce justificative pour la validation des acquis de l’expérience (VAE). 

A noter : on peut s’engager comme bénévole dès 12 ans, en devenant médiateur dans son collège pour régler les conflits !

 

 L'ENGAGEMENT ASSOCIATIF  EN VIDÉO 

> PLUS D'INFORMATIONS
 

France bénévolat Grenoble Isère : 04 76 87 31 82. 
 
 
Publié le : 
03 mars 2017