• Crédit photo / Angélique Doucet

Bienvenue

à la ferme !

Terroir

Les 30 avril et 1er mai, 42 fermes iséroises vous présentent leurs productions et leurs savoir-faire dans le cadre de l’opération Prenez la clé des champs. L’occasion de s’initier à la traite ou de découvrir la cerise guigne.

Par Marion Frison

  • Philippe Moinier vous livrera les secrets de la fabrication du Bleu du Vercors-Sassenage : introduction des ferments lactiques, découpe... Crédit photo/M.Major
  • Philippe Moinier vous livrera les secrets de la fabrication du Bleu du Vercors-Sassenage : introduction des ferments lactiques, découpe... Crédit photo/M.Major
  • Philippe Moinier vous livrera les secrets de la fabrication du Bleu du Vercors-Sassenage : introduction des ferments lactiques, découpe... Crédit photo/M.Major
  • A Saint-Hilaire-du-Rozier, Jocelyne Revol produit à la ferme, outre des confitures et un kirsch apprécié des chocolatiers, le fameux Ratafia de Saint-Hilaire. Crédit photo / M.Major

 

 

Un outil de promotion

Comment fabrique-t-on des rillettes de porc ? D’où provient la semence de champignon ? Qu’est-ce que le Ratafia ? Quelles sont les propriétés du lait d’ânesse ?

Vous trouverez les réponses à vos questions à l’occasion de la 20e édition de l’opération Prenez la clé des champs. Créée par la Chambre d’agriculture de l’Isère avec le soutien du Département, pour favoriser la rencontre entre le grand public et les agriculteurs, elle est devenue un outil de promotion de l’agriculture iséroise.

Des producteurs engagés dans une démarche qualité y parlent avec passion de leur milieu naturel, de leurs méthodes de travail et de leurs savoir-faire. Cette année encore, ils proposeront un large éventail d’activités ludiques et pédagogiques : atelier de rempotage, tonte de moutons, mondée de noix, promenade en calèche… Sans oublier les traditionnelles dégustations !


www.prenezlacledeschamps.com

En 1999, neuf ans après avoir repris l’exploitation laitière familiale à Engins dans le Vercors, Alain Francoz s’est associé avec un fromager, Philippe Moinier, pour se positionner sur le créneau de l’AOC « Bleu du-Vercors-Sassenage », créée un an plus tôt. Les associés de la Ferme des Rapilles élèvent aujourd’hui, en agriculture biologique, 38 vaches et 30 génisses de race Abondance, sur 55 hectares entre Engins et Lans-en-Vercors.

Ils produisent 170 000 litres de lait par an, dont 100 000 litres sont transformés à la ferme. Philippe livre volontiers les secrets de fabrication du Bleu du Vercors-Sassenage, un fromage de 4 kilos et de 30 cm de diamètre, dont la durée d’affinage est de 21 jours minimum. « Il faut chauffer la traite du soir, l’ajouter à la traite fraîche du matin, porter le mélange à 35°C, puis introduire les ferments lactiques et le pénicillium qui entraînera la moisissure. Quand le lait commence à se solidifier, on le découpe avec un tranche-caillé… »

Le reste, vous le découvrirez en visitant sa fromagerie et ses caves de vieillissement. « Nous participons depuis 2001 à cette manifestation pour faire connaître notre métier et pour assurer de nouveaux débouchés à nos fromages, que nous commercialisons en vente directe », explique Alain Francoz, qui invite les visiteurs à s’initier à la traite.

Du verger à la bouteille

Autre ambiance à 60 kilomètres de là, à la ferme de la Maye (Saint-Hilaire-du-Rozier), où Jocelyne Revol propose de découvrir son verger, et notamment ses cerisiers guignes, dont les fruits sont destinés à la transformation. L’agricultrice produit chaque année à la ferme, outre des confitures et un kirsch apprécié des chocolatiers, le fameux Ratafia de Saint-Hilaire, dont elle vous expliquera la fabrication, de la macération à la décantation, en vous guidant du verger à la salle d’embouteillage.

Cette pionnière n’a raté aucune édition de la manifestation depuis sa création. « C’est une vitrine de nos produits et de nos terroirs d’autant plus intéressante que nous avons la chance, en Isère, de posséder un secteur agricole riche de sa diversité, selon les climats, la taille des exploitations et les systèmes de valorisation », conclut-elle.


Contacts :

  • Ferme des Rapilles : 04 76 94 45 02.

  • Ferme de la Maye : 04 76 64 51 02.

  • Jean-Claude Darlet, président de la Chambre d’agriculture de l’Isère. Crédit photo / F.Pattou

« Dire la réalité aux consommateurs »

Jean-Claude Darlet, président de la Chambre d’agriculture de l’Isère, répond aux questions d'IsereMag.

Qu’attendez-vous de cette manifestation ?

Vitrine de l’agriculture iséroise et de sa diversité, Prenez la clé des champs met en avant les agriculteurs qui ont choisi les circuits courts de commercialisation, l’agrotourisme et la relation directe avec les consommateurs.

Elle leur permet de présenter au public la réalité de leur métier et les modes d’élaboration des produits fermiers, hors du cadre purement commercial, au prix d’un gros travail de préparation. Grâce à leur engagement, la manifestation est devenue un rendez-vous incontournable, dont le succès ne s’est jamais démenti.

Quel message allez-vous faire passer ?

Prenez la clé des champs est une occasion, dans le contexte de crise que nous connaissons, de faire un peu de pédagogie afin de présenter la réalité aux consommateurs, de leur rappeler que les produits alimentaires ne sont pas que des matières premières et qu’ils ont un coût.

Aujourd’hui, certaines filières agricoles comme le lait et la viande sont en grande difficulté car elles sont rémunérées à un prix inférieur à leur coût de production.

Cette situation n’est pas durable. La pérennité d’une agriculture diversifiée de qualité dans nos territoires en dépend

Publié le : 
04 avril 2016