Henry Duhamel

Titre de l'actualité relative à la personne

Découvreur du ski alpin à Chamrousse

Henry Duhamel
Corps
Alpiniste, photographe, écrivain, cartographe, militaire… Henry Duhamel, intrépide découvreur, fut parmi les tout premiers en France à tester les skis, sur les pentes de Belledonne.

 

Au début des années 1870, la station de Chamrousse n’existe pas encore et le ski alpin reste à inventer : le mot ne sera popularisé que quelques années plus tard par le norvégien Nansen.

Le tourisme hivernal, alors réservé à une élite, n’en est qu’à ses balbutiements. Henry Duhamel, un jeune parisien de 19 ans venu s’installer dans la région pour se refaire une santé, fait partie de ces découvreurs qui arpentent et explorent les sommets environnants.

Très vite passionné de montagne et d’alpinisme (il fonde en 1874 la section Isère du Club alpin français), il multiplie les expéditions, en compagnie de son guide Pierre Gaspard et d’autres amis aristocrates, et partage ses exploits dans de nombreux articles, livres ou photographies. Ses topographies de la région feront d’ailleurs référence (son carnet est conservé au Musée Dauphinois).

 

Image
skis d'antan - Henry Duhamel
Les premiers skis en bois (comme ici en 1913 photographiés à Huez par Hippolyte Müller) sont très artisanaux.

 

En hiver, il lui manque tout de même un moyen de se déplacer plus aisément sur la neige que les raquettes. En 1878, en visite à l’exposition internationale de Paris, il découvre au pavillon scandinave les patins à neige utilisés de longue date par les Lapons : de longues et étroites planchettes de bois qu’il rapporte dans ses valises et s’empresse de tester sur les alpages enneigés du Recoin, à Chamrousse.

Mais les pentes ici sont autrement plus raides que les champs de neige du Grand Nord... Faute de fixations ad hoc, après quelques chutes, il range cet équipement au placard : "Je me trouvais aussi embarrassé d’en tirer convenablement profit qu’une carpe peut le faire d’une pomme", écrira-t-il des années plus tard, en 1908, dans un courrier au président du club alpin.

 

Image
Chalet Caf femmes
Édifié en 1911 par la CAF (Club Alpin Français) à 1650 mètres d'altitude, le chalet du Recoin est la premier refuge d'altitude destiné à la pratique du ski. Les femmes s'adonnent très vite aux plaisirs de la glisse.

 

Henry Duhamel n’est toutefois pas homme à renoncer facilement. En 1891, il entreprend le voyage en Finlande pour se familiariser avec ses engins auprès des autochtones.

Il revient cette fois avec les bonnes fixations et commande une quinzaine de paires de skis adaptées aux reliefs alpins, qu’il distribuera à ses amis. Cette fois, le test est concluant : il réalise sa toute première ascension à ski, jusqu’à la Croix de Chamrousse, à 2 250 mètres d’altitude.

Les adhérents du CAF et du Touring club de France lui emboîtent le pas : le ski alpin, un nouveau sport loisir, est né !