Gaël Augier

Titre de l'actualité relative à la personne

Le rock dans la peau

Last Addiction
Chapô
Gaël, au centre, originaire d’Heyrieux, Thomas Chaverondier, batterie, William Guinet, basse, Dylan Fournet, chant, et Vincent Delphin guitare, forment le groupe Last Addiction, lauréat de la dernière metal battle au Rock’n Eat de Lyon.
Corps

À 13 ans, Gaël Augier assiste à son premier concert de hard-rock. C’est une révélation. Fasciné, il perfectionne alors son jeu de guitare et, en 2016, fonde son propre groupe de métal en rassemblant autour de lui des amis passionnés : Last Addiction.

Et si les quatre garçons jonglent en parallèle avec leurs études, le groupe nord-isérois trace sa route avec modestie, de petits concerts privés en festivals. En 2020, il accueille un nouveau guitariste ; en 2021, il sort son premier album et, à l’été 2022, se produit au célèbre Wacken Open Air, après avoir remporté la metal battle au Rock’n Eat de Lyon. Une véritable consécration pour Last Addiction qui se voit propulser sur le devant de la scène, aux côtés des plus grands.

 

Se poser, pour mieux revenir

“Après le Covid, on a vraiment bossé d’arrache-pied pour se remettre dans la course, raconte Gaël. Et ça a payé ! Le festival était magique. On a côtoyé de grands noms, comme Judas Priest, dans des conditions de production professionnelles, ce qui nous a beaucoup appris.”

Cette fin d’année pourtant, le groupe se fera plus discret. “Pas de concerts ! annonce Gaël. Deux vidéos en live devraient sortir dans les prochaines semaines et, surtout, nous allons nous consacrer à la préparation de notre nouvel album, dont je suis en train d’écrire et de composer les chansons.”

Last Addiction devrait du coup revenir en force dès 2023. Et si le succès est encore au rendez-vous ? “J’aime mon boulot, mais si j’avais l’occasion de ne vivre que de ma musique, alors je sauterais dessus ! Ce serait un rêve de gosse qui deviendrait réalité.”