LIBRE

COMME L'AIR !

A fond

À Saint-Hilaire-du-Touvet, berceau de la Coupe Icare, l’école de parapente Prévol forme depuis plus de trente ans débutants et pilotes à toutes les techniques du vol libre. Envie de prendre de la hauteur ?

Par Richard Juillet
Crédits photos : DR-F.Pattou
 

 

“C’est ouf ! C’est top ! Même pas eu peur…” Alex et Nina viennent de regagner le plancher des vaches après deux heures de vol en parapente biplace en compagnie d’un moniteur.

Ce baptême aérien, ils l’ont reçu comme cadeau de Noël six mois auparavant et ont patiemment attendu les beaux jours pour en profiter.

En attendant leurs photos souvenirs, ils sont au comptoir de l’école Prévol Parapente, basée à Saint-Hilaire-du-Touvet, et se renseignent sur la pratique. Comment débuter ? Combien ça coûte ? Faut-il posséder des qualités physiques particulières ?

“Théoriquement, rien n’empêche une personne d’acheter un parapente et de s’élancer d’un site d’envol, explique Bibou, moniteur diplômé d’État et gérant de l’école. " Le vol libre est par définition… libre. Après, il est quand même fortement conseillé de participer à un stage d’initiation pour apprendre les bases de la discipline : s’équiper, analyser les conditions aérologiques, gonfler sa voile, maîtriser sa course d’élan afin d’accéder à l’envol.”

Ce type de stage dure cinq jours – ou deux week-ends – et coûte de 500 à 600 euros. Il est sanctionné dès le deuxième jour par un premier vol en biplace, où le stagiaire est invité à prendre les commandes et à se diriger, puis, au final, par cinq à dix vols en solo, avec un guidage par radio au décollage et à l’atterrissage. “Quatre-vingt-dix pour-cent des stagiaires adorent, souligne Bibou. Voler seul est très agréable. Cela procure un fort sentiment de liberté.”

Une liberté que l’on peut continuer à chérir si l’on est à l’aise en l’air et que l’on prend du plaisir. 

 

> DU VOL " PLOUF " ... À LA RED BULL XALPS 
 

Dès lors, toute une série de stages sont proposés pour se perfectionner, passer du brevet initial à celui de pilote confirmé et pratiquer les nombreuses déclinaisons du vol libre : le vol « plouf » – d’un point haut à un point bas –, le vol de distance, le vol acrobatique, le vol montagne, le vol à skis…
 
Et, pourquoi pas un jour, se mesurer aux cadors de la discipline en participant à l’Air Tour ou à la Red Bull X-Alps. Ces courses, qui conjuguent marche et vol, sont considérées comme le summum en matière de compétition de vol libre.
 
Pour l’heure, en plus de Prévol, d’autres écoles de parapente vous attendent pour débuter ou vous perfectionner :
 
  • Air 2 Alpes aux Deux-Alpes
  • Alto à Lans-en-Vercors
  • Aérosat à Saint-Baudille-et-Pipet
  • Air School et Pégase & Particule à Allevard
  • Les Gens d’air à Saint-Pierre-de-Chartreuse...
 
 

UN FORT SENTIMENT DE LIBERTÉ 

Cliquez sur les photos

Bernard Dinh, dit Bibou, gérant de l’école Prévol Parapente.
L’une des aires d’envol de Saint-Hilaire-du Touvet.
Voler procure un fort sentiment de liberté.
Publié le : 
09 septembre 2017