Associations

ils s'engagent

Associations
  • (Photo : J.-S. Faure)

LES SURDOUÉS ONT BESOIN D'AIDE

Par Marion Frison


« On compte un à deux enfants à haut potentiel intellectuel dans chaque classe. Paradoxalement, les deux tiers d’entre eux se retrouvent en échec scolaire, en dépit d’un quotient intellectuel supérieur à 130 », explique Séverine Lepetit, présidente de l’antenne Rhône-Alpes de l’AEHPI — Association pour l’épanouissement des enfants à haut potentiel intellectuel —, au Sappey-en-Chartreuse.

Ni maladie ni handicap, le haut potentiel intellectuel se traduit par une « pensée arborescente », une créativité débordante, des émotions envahissantes et un perfectionnisme frustrant. Autant de particularités qui peuvent provoquer de l’incompréhension et de l’isolement.

Les familles, souvent plongées dans le désarroi, trouvent un soutien auprès de l’AEHPI. « La plasticité particulière du cerveau de ces personnes leur permet de faire preuve d’une grande résilience, dès lors qu’elles bénéficient d’un accompagnement adapté », souligne la présidente.

D’où l’importance d’un dépistage précoce. Une dysorthographie, un décalage entre l’intellect et la motricité, une curiosité excessive peuvent conduire les parents à s’interroger.

Outre des permanences d’information, l’association organise des groupes de paroles et des conférences. Pour lutter contre l’exclusion et le décrochage scolaire, elle propose également aux enfants des ateliers destinés à accroître leurs compétences sociales.

Plus d'informations au 07 82 03 42 46.

www.enfantsprecoces.info/aehpi-rhone-alpes

www.ae-hpi.org

  • Association C'est fait ici

DE L'ARTISANAT ISÉROIS

Par Marion Frison


Qu’y a-t-il de commun entre la styliste-modéliste Marianne De Windt, le fabricant de meubles en carton Jean-Jacques André, la créatrice de bijoux Agnès Tourtet ou l’ébéniste d’art Jean-Pierre Bonin ? Tous ces créateurs sont membres de C’est fait ici, une association grenobloise créée par Alexis Bedoin et Jacques Beaumier. Ils travaillent à valoriser l’artisanat local et proposer une alternative aux produits industriels ou importés, dans les domaines de l’habillement, de la maison et des loisirs.

La plateforme collaborative web de C'est fait ici, lancée en novembre 2015, regroupe déjà 40 artisans. Ici, ni catalogue de produits, ni vente en ligne, mais une présentation des créateurs et de leurs engagements. « Il s’agit de créer une première rencontre virtuelle pour inciter le public à partir à la rencontre des artisans dans leurs ateliers et de donner aux consommateurs potentiels les informations qui leur permettront d’acheter en toute transparence », confie Alexis Bedoin.

Cette démarche, qui favorise une dynamique locale tout en permettant aux artisans de vivre de leur métier, a valu à l’association d’être primée début 2016, dans le cadre d’un appel à projet Economie sociale et solidaire du Département.

Alexis Bedoin a l’ambition de réunir 75 créateurs d’ici à la fin de l’année. L’association sera présente à Artisa à partir du 30 novembre et au marché de Noël de Grenoble.

Plus d'informations sur www.cestfaitici.fr et www.artisagrenoble.com

 

Cliquez sur l'infographie pour l'agrandir

  • Photo : DR

ATOUT CHOEUR

Par Annick Berlioz


60 ans déjà, mais pas prêt à prendre sa retraite ! Créé en 1956 à Châbons, dans le Nord-Isère, par une dizaine de jeunes du pays séduits par un groupe de chanteurs venu de Sorbiers, dans la Loire, à l’occasion d’une kermesse, Amitié et chansons continue de partager son plaisir du chant.

Chaque premier week-end de novembre, ce chœur d’hommes composé de neuf choristes pousse la chansonnette à la salle des fêtes de Châbons. Son répertoire embrasse les grands standards de la variété française, de Jean Ferrat à Zaz, en passant par Jacques Brel, Georges Brassens et Les Compagnons de la chanson dont ils se sont inspirés.

Chaque année, près de 1 000 personnes se pressent au guichet. « 80 % des bénéfices est reversé au centre de lutte contre le cancer Léon Bérard de Lyon et à d’autres associations comme Vaincre la Mucoviscidose, ce qui représente à chaque fois entre 1 500 et 2 000 euros », précise Pierre Durand, le président.

Amitié et chansons se produit aussi à la demande, au profit d’associations qui ont besoin de fonds. Le groupe a une longue histoire avec des départs, des nouveaux arrivés et un bel état d’esprit nourri d’amitié. Du noyau de départ, restent Bernard et Joël, deux frères qui avaient respectivement 15 et 16 ans à la création de l’association.

Rendez-vous les 5 et 6 novembre prochains pour ce soixantième anniversaire, animé par des chansons d’hier et d’aujourd’hui.

Plus d'informations auprès de pierre.durand38@gmail.com

Publié le : 
09 septembre 2016