AU PAYS D’ALLEVARD

L’EAU, LA NEIGE ET LE FER...

Territoires

Prendre les eaux ou le vent. Dévaler les pentes enneigées. Découvrir le patrimoine et les produits fermiers. Le territoire sauvage et savoureux du pays d'Allevard affirme sa vocation touristique et une santé de fer.

Par Corine Lacrampe

  • La commune d'Allevard-les-Bains, vue du ciel.
  • Allevard et sa tour du Treuil.

 

Peu de pays peuvent se prévaloir d'avoir un Fond de France et un Bout du monde. Au pied du massif des Sept-Laux et de ses hauts sommets, dans la vallée authentique et sauvage du Haut-Bréda, Fond de France, l'un des 16 hameaux de la Ferrière (235 habitants), attire aujourd'hui les amoureux de nature et de tranquillité.

A 17 kilomètres de là, Allevard-les-Bains, petite capitale de ce territoire frontalier de la Savoie, abrite un Bout du monde, charmant lieu-dit que l'on rejoint au cours d'une petite randonnée pédestre. Avec son plan d'eau et ses eaux soufrées, Allevard procure le même apaisement aux curistes et aux visiteurs qui viennent ici se ressourcer.

La vie ne fut pourtant pas toujours aussi douce dans ce modeste pays d'alpage et de vallées isolées situé sur les contreforts de Belledonne, aux confins de la Savoie. Des siècles durant, des hommes et des femmes arrachèrent le minerai de la montagne : le Haut-Bréda fut un haut lieu de l'exploitation du fer (d'où le nom de La Ferrière).

L'extraction, longtemps artisanale, s'industrialisa avec la Houille blanche à la fin du XIXe siècle et les habitants devinrent ouvriers-paysans. Le sentier du fer à Pinsot et le musée d'Allevard gardent la mémoire de cette histoire.
 

> DES CURISTES ET DES SKIEURS

A partir du milieu du XIXe siècle, une autre page s'est ouverte avec le développement du thermalisme : les eaux soufrées d'Allevard, renommées pour leurs vertus thérapeutiques dès 1813, attirèrent ici à la belle saison une clientèle fortunée.

Un siècle plus tard, en 1955, les habitants créaient la station de ski du Collet-d'Allevard pour profiter de l'essor des sports d'hiver. Depuis, deux saisons se succèdent : celle des curistes et celle des skieurs. Et les Allevardins poursuivent la tradition de la poly-activité et de la saisonnalité.

Si la sidérurgie ne fait plus recette depuis longtemps, le travail de la terre perdure autour de la production de viande ou de fromages, de légumes ou de plantes aromatiques. Cette agriculture paysanne de transformation en vente directe est appréciée des touristes et des familles.

La qualité de vie locale, articulée autour des paysages, du bon air, d'un rythme paisible et d'une certaine convivialité, attire aujourd'hui de nouveaux habitants vers ce pays marqué par les éléments naturels.

 

Allevard-les-Bains

  • Les thermes d'Allevard-les Bains.
  • Les thermes d'Allevard-les Bains.

RACINES

DES THERMES SOURCES D'ÉQUILIBRE

Alphonse Daudet et d’illustres ténors italiens venaient déjà prendre les eaux à Allevard au début du XIXe siècle. En témoignent des bâtiments Belle Epoque et un parc aux arbres géants.

Les eaux soufrées, exploitées ici, sont indiquées pour traiter les rhumatismes et les troubles ORL. Rachetés en 1995 par la municipalité d'Allevard, soucieuse de sauver ce patrimoine au bord de la faillite, les thermes viennent d'être repris par la Compagnie Lebon, déjà propriétaire des thermes de Brides-les-Bains et la nouvelle marque Source d'équilibre.

L'ambition est de développer un thermalisme associé au bien-être, à la méditation, au ski... Allevard est également pionnier en matière de traitement de la fibromyalgie, maladie méconnue et invalidante.

Quant à la nouvelle cure « Vis ta voix », elle associe soins thermaux et ateliers de technique vocale et séduit les artistes, les avocats, les professeurs…

 

Les thermes d'Allevard

  • Joël Gentil, producteur de fromages à la ferme des Grangettes

 INITIATIVES 

LA GRANGETTE : UNE FERME COLLECTIVE

La démarche est originale. C'est celle du sauvetage d'une exploitation agricole à La Chapelle-du-Bard.

Il s'agissait pour les élus de la commune de lutter tout à la fois contre la disparition des paysans, l'abandon des terres agricole, leur enfrichement et leur résultante : la fermeture des paysages.

Des citadins rêvant d'une reconversion à la campagne sont partants pour l'aventure. Objectif : fonder une ferme communale et collective.

C'était en 1992, Joël Gentil et Jean-Pierre Cottin s'engagèrent d'emblée. Aujourd'hui leur troupeau de 30 vaches de race Abondance pâturent alentour et la réputation de leurs fromages n'est plus à faire.

La ferme dispose désormais de deux caves d'affinage, d'une fromagerie et d'un magasin. Les riverains et les touristes achètent en vente directe la tomme de Belledonne, le Montgaren, le Saint-Hugon, le Cendré, le Prérond, les faisselles.

Une troisième famille, les Faillet, s'est jointe aux autres. La Grangette a ajouté une corde à son arc avec la production de viande de porc charcutier engraissé au petit lait résidu de la fromagerie, de génisse ou de veau de lait. Bien entendu, à La Grangette, on travaille dans le respect de l'environnement.

 

La ferme de la Grangette

REPÈRES

LE CANTON DU HAUT-GRÉSIVAUDAN

  • Le pays d'Allevard (six communes et 8000 habitants) est intégré au canton du Haut Grésivaudan (25 communes, 42 600 habitants).
  • Les communes les plus peuplées sont Pontcharra (7 300 habitants) et Allevard (4 000 habitants). La moins peuplée est Hurtières (177 habitants) et la plus jeune, Crêts-en-Belledonne, née de la fusion en janvier 2016 de Morêtel-de-Mailles et Saint-Pierre-d'Allevard. Elle compte 3 000 habitants.
     
    Mais aussi…
  • 200 000  journées skieur par an pour le Collet-d'Allevard
  • 3 000 brebis sur les alpages en été
  • 300 kms de sentiers de randonnée
  • 4 000 curistes par an
  • Le chantier du nouveau télésiège du Collet

 DÉVELOPPEMENT 

LE NOUVEAU TÉLÉSIÉGE DU COLLET

Exit l'ancien télésiège des Plagnes de 40 ans d'âge ! Au Collet- d'Allevard, après cinq mois de travaux et un chantier de 5,2 millions d'euros, les skieurs découvriront cet hiver le nouveau télésiège de Claran, doté de deux gares aérodynamiques et lumineuses.

Ce télésiège, débrayable de six places, les propulsera sur le plateau à 2 150 m d'altitude, avalant en six minutes (20 minutes auparavant !) un dénivelé de 444 mètres.

Le syndicat intercommunal du Collet-d’Allevard a décidé sa mise en place dans le cadre d'une restructuration du domaine skiable visant également une exploitation estivale pour des activités comme la randonnée, le parapente ou le VTT.

Ce télésiège fait partie de la nouvelle gamme eezii® de Poma, élaborée dans un souci de performance mais aussi d'éco-responsabilité. Les pièces d’eezii® sont intégralement produites et assemblées en Europe, principalement en France et dans l’arc alpin.

 

Le Collet
 

  • Diots au vin blanc

LA RECETTE 

DIOTS AU VIN BLANC

Proximité de la Savoie et de l'Italie oblige, pas une fête de village au pays d'Allevard sans ses odorants diots au vin blanc, accompagnés de polenta.

Pour cuire ces saucisses de porc, du patois djo/doigt, deux écoles s'opposent. Certains les font blanchir à l'eau bouillante afin de garder leur moelleux. D'autres les font dorer à la poêle après les avoir piqué.

Dans les deux cas, on prépare une sauce en faisant revenir à feu doux des oignons émincés dans de l'huile et du beurre, avant d'ajouter une cuillère de farine et d'arroser petit à petit de vin blanc sec tout en remuant.

Les diots mijotent dans cette sauce le temps de préparer la semoule de maïs (ou la purée de pomme-de-terre, voire des crozets).

On peut aussi, comme antan, faire cuire les diots sur un lit de sarments de vigne. Dans le verre : un vin blanc de Savoie de Chapareillan bien frais.

REGARDS SUR ALLEVARD-LES-BAINS

Vue panoramique d’Allevard et son pays
La place centrale
Une rue piétonne
Le Breda, traversant la ville
La tour du Treuil, ancien donjon du château Ferrier
Les thermes
Le casino
La Base de loisirs de Crêt-en-Belledonne
Un four à griller, témoignage de l'exploitation du fer

ALLEVARD ET LE DÉPARTEMENT

allevard-martine-kohly-iseremag-1cdr.jpgallevard-christophe-engrand-iseremagcf.pattou.jpg


TOURISME DOUX ET QUALITÉ DE VIE

Martine Kohly, adjointe au maire d'Allevard, et Christophe Engrand, maire de Barraux, sont les conseillers départementaux du canton du Haut-Grésivaudan.

« Le pays d'Allevard rajeunit. Riche de nombreux équipements, dont le beau collège Flavius Vaussenat d'Allevard et le gymnase que nous venons d'inaugurer, il attire de nouvelles familles. 

Le Conseil départemental soutient ce territoire de montagne préservé, notamment, avec l'entretien des routes suite aux éboulements sur la route du Collet ou celle de La Chapelle-du-Bard.

Nous soutenons également le grand projet Allevard 2020 pour le développement économique autour d'un tourisme doux. »
 

  • Ski alpin au Collet-d'Allevard
  • Ski nordique au col du Barioz
  • L’été, les parapentistes profitent des ascendances aériennes au départ du Collet

DYNAMIQUE

TROIS STATIONS EN UNE !

Une station thermale en bas, à 475 mètres d'altitude, une station de ski alpin au Collet-d'Allevard, à 1 450 mètres d'altitude, une station nordique au col du Barioz...

Après avoir exploité le fer, le pays d'Allevard affirme aujourd'hui sa vocation touristique. En hiver, pionnière du ski nocturne, la station bon enfant du Collet poursuit sa modernisation.

Grande nouveauté de la saison : la mise en service du télésiège du Claran, six places, qui propulse les skieurs en six minutes au sommet des pistes.

Les thermes affichent également de nouvelles ambitions et une 4e station prend son envol à la saison estivale : la station de trail Allevard-Belledonne. Les coureurs voisinent ainsi avec les randonneurs, les cavaliers et les vététistes.

Des sentiers et des refuges d'altitude leur permettent des circuits plus ou moins sportifs. Au printemps 2017, le tour du pays d'Allevard sera balisé : 60 km pour une itinérance loin de l'agitation citadine.

Quant aux parapentistes, ils profitent des ascendances aériennes au départ du Collet. Vert en été, blanc en hiver, les sommets en toile de fond, des panoramas aérien et, des villages de caractère : le charme opère.

 

Le Collet

 

FIGURES D'ICI

 

1  Maire d'Allevard-les-Bains depuis 1989, Philippe Langenieux-Villard porte le projet Allevard 2020 : « En fer de lance, le projet de liaison entre Allevard et la station du Collet en téléporté sera un vrai moteur économique. »

 

2  Enfant du pays, Fabrice Cohard, moniteur de ski et pisteur-secouriste artificier, est responsable du service des pistes du Collet. Il connaît chaque sentier du massif !

 

3 Florence et Thierry Marti tiennent la Laiterie du centre, à Allevard, flanquée de deux veaux grandeur nature. Les Marti défendent les fromages du cru et le commerce local.

 

Philippe Langenieux-Villard
Fabrice Cohard
Florence et Thierry Marti
  • Monica Belorgey et ses glaces à l’italienne !

PORTRAIT

FRAISE OU CHOCOLAT ? L'ITALIE AU PAYS D'ALLEVARD

Difficile de cacher ses origines. Monica Belorgey parle avec un charmant accent chantant, vite et avec les mains, et surtout, elle fabrique des glaces artisanales comme seuls les Italiens savent les faire : onctueuses, fondantes, savoureuses. Monica a ouvert sa petite affaire en 2014, à l'enseigne de Il Gelato di Monica.

En été, on fait la queue devant son stand sur le marché d'Allevard ou celui de Moretêl-de-Mailles. On la repère à son triporteur Ape Piaggio, référence de tous les artisans d'Italie. Le sien est customisé vert pomme et rose bonbon. Alors sorbet ou crème glacée ? Sureau, citrouille, citron-basilic ou pêche de vigne ? On peut aussi faire provision de glaces au magasin-laboratoire installé au rez-de-chaussée de sa maison de Crêts-en-Belledonne. Au fil des saisons, la carte évolue. En fin d'année, en alternative à la buche glacée, Monica concocte des panettones fourrés à la glace. Et lorsque les dernières poires et les kakis ont déserté les marchés, elle prépare des glaces exotiques : ananas, mangue, passion, citron vert... Rendez-vous sur Facebook pour découvrir les parfums de la semaine.

Contact : 06 29 90 18 86

Il Gelato di Monica

  • Cours d'aquagym

DÉVELOPPEMENT

NEIGE ET BIEN ÊTRE, DUO DE TERROIR

En dehors de la période des cures, l'établissement thermal d'Allevard-les-Bains garde du service. Sachez, par exemple, que son spa reste ouvert.

Durant la saison hivernale, des forfaits bien-être sont proposées. Conjuguer eaux et neige, massage et montagne, balnéothérapie et cimes, la bonne idée !

Au menu des formules tonifiante, relaxante, apaisante, stimulante, bienfaisante, thermale... Cocktails de bienfaits à base de sauna, huiles essentielles, tisanes, lumière, couleurs, musique...

Alors ski le matin et spa l'après-midi ? Ou... le contraire ! Tout à fait dans l'esprit Sources d'Equilibre, la nouvelle griffe du repreneur des Thermes d'Allevard — également propriétaire des thermes de Brides-les-Bains —entend développer une offre autour des stations thermales et des spas à vocation médicale ou de bien-être.

Programme des soins hivernaux en cours d'élaboration. Voir le site de l'office de tourisme.

Publié le : 
11 novembre 2016