• Trail en Chartreuse

La filière sport et loisirs

garde la forme

Economie

Les entreprises iséroises de la filière sont souvent numéro 1 mondiales dans leur spécialité. Leur secret ? Le culte de la performance et de l’innovation.

Par Véronique Granger

  • Entre-Prises (Saint-Vincent-de-Mercuze) a inventé le mur d’escalade artificiel en 1986 et développe aujourd’hui de nouveaux concepts.Crédit photo/DR
  • Entre-Prises (Saint-Vincent-de-Mercuze) a inventé le mur d’escalade artificiel en 1986 et développe aujourd’hui de nouveaux concepts. Crédit photo/C.Lachat
  • Crédit photo/M.Major
  • Crédit photo/M.Major
  • Crédit photo/M.Major
  • Crédit photo/M.Major
  • Crédit photo/M.Major
  • Crédit photo/M.Major

 

Des cordes pour le monde entier

A Vienne, Béal, PME dirigée par Michel et Frédéric Béal, produit 15 millions de mètres de cordes de montagne et d’escalade par an.

Fondée en 1950 par leur père, Pierre Béal, elle produisait à l’origine des lacets. En 1976, la rencontre entre Michel et Yannick Seigneur, un guide de haute montagne se plaignant de ne pas trouver de cordes d’escalade de qualité, a été déterminante dans la reconversion de l’entreprise familiale.

Toujours plus légères et résistantes, les cordes Béal s’exportent aujourd’hui dans 50 pays du monde.

www.beal-planet.com

Cliquez sur l'infographie pour l'agrandir.

Crédit infographie/B.Fouquet

Terre d’aventures et de champions, l’Isère a souvent attiré des innovateurs et entrepreneurs de génie. C’est ainsi qu’en 1907, un artisan fondu de ski, Abel Rossignol, confectionnait dans son atelier de menuiserie à Voiron sa première paire de planches en bois.

Un siècle plus tard, Rossignol, qui vend un million de spatules par an, est toujours numéro un mondial du ski. Et si elle vient de se mettre aujourd’hui au vélo avec le rachat de Time (une PME de Vaulx-et-Milieu à qui l’on doit d’avoir imposé la pédale automatique et le cadre en carbone), elle ne lâche rien sur son marché « historique ».

Des produits adoptés par des milliers de sportifs

En décembre dernier, le groupe lançait sa première offre de ski connecté à un smartphone avec un capteur de reconnaissance des virages et des sauts. Et elle a signé un accord de cinq ans avec le laboratoire du CEA à Grenoble pour inventer les produits du futur. « L’innovation est au cœur de notre ADN », affirme le PDG de Rossignol, Bruno Cercley.

Ce culte de la performance et de l’innovation a aussi forgé la légende de Petzl, dans la vallée du Grésivaudan, l’un des leaders mondiaux du matériel d’escalade. A force de descendre dans les galeries souterraines environnantes, son fondateur Fernand Petzl, un mécanicien inventif, avait révolutionné la spéléologie dans les années 1950 en inventant la lampe frontale, la poignée d’ascension puis d’autres outils de descente devenus indispensables comme l’assureur Grigri.

La PME, basée au pied de la Dent de Crolles, continue d’innover tous azimuts : au dernier salon Ipso à Munich, elle a encore récolté deux prix avec son harnais léopard et ses crampons ultra légers. Et sa nouvelle frontale se pilote avec un smartphone.

Innovation permanente

« Tous les ans en juillet, on se demande ce qu’on va bien pouvoir encore trouver l’année suivante », reconnaît Michel Béal, PDG de l’entreprise Beal fondée par son père à Vienne.

Et tous les ans, à l’écoute de ses clients, son bureau d’études étoffe sa gamme et conforte ainsi sa position de leader mondial. En 40 ans, cette PME, qui vend dans 50 pays, a déjà allégé le poids de ses cordes d’escalade de 40 % en multipliant par deux la résistance aux chutes.

A la pointe des nouvelles pratiques

Installée depuis cinq ans à Saint-Pierre-de-Chartreuse, où elle a créé la première station française de trail, la jeune société Raidlight mise, quant à elle, sur le développement des pratiquants sur un marché encore tout neuf. « On ambitionne de doubler notre chiffre d’affaires en France et à l’export dans les cinq ans à venir », annonce Michel Laval.

Les nouvelles technologies permettent aussi d’inventer de nouvelles pratiques : Squadrone, une start-up créée par six ingénieurs et sportifs grenoblois (dont le champion de snowboard Xavier de Le Rue), fait aujourd’hui fureur dans le monde avec son drone géolocalisé, Hexo + qui filme à la trace en toute autonomie les skieurs ou cyclistes en action sans perdre une image.

Pour Dominique Rhil, responsable de la plateforme d’innovation Inolab dans le Pays Voironnais, « c’est un marché où la croissance est à deux chiffres : ceux qui seront les leaders du marché dans dix ans ne sont pas encore nés. » 


Rendez-vous : Inosport
16 juin 2016 au campus de la Brunerie, Voiron - www.inosport.fr
7e édition de la journée de l’innovation dans le sport, les loisirs et la santé/bien être en Pays Voironnais.

Publié le : 
04 avril 2016