ASSOCIATIONS

ILS S'ENGAGENT

Associations
  • L’équipe de France Bénévolat Grenoble-Isère.

L'ESPRIT BÉNÉVOLE

Par Annick Berlioz


Créée à Paris en 2003 et à Grenoble en 2011, France Bénévolat Grenoble-Isère a pour objectif de promouvoir le bénévolat associatif dans tout le département. « Pour les jeunes, le bénévolat est un excellent moyen d’acquérir des compétences et de se rendre utiles à la société », explique Denise Saillard, la présidente de l’association.

En décembre dernier, elle organisait avec le soutien du Département une première rencontre à Bourgoin-Jallieu entre des 12/25 ans et une cinquantaine de jeunes engagés dans des domaines très variés : sport, culture, environnement… « Chez les 15-35 ans, la pratique bénévole a augmenté de 32 % ces trois dernières années. L’enjeu est de susciter de nouvelles vocations et de valoriser l’engagement citoyen à partir de témoignages ayant valeur d’exemplarité. »   

France Bénévolat est aussi un point ressources pour toutes les personnes souhaitant donner de leur temps. « Nous les invitions à se faire connaître sur notre site Internet pour que nous puissions les rencontrer et les orienter vers l’association qui leur convient le mieux. » 

Ce site est aussi ouvert aux associations. « Nous pouvons les aider à mieux définir le profil de leurs bénévoles et leur donner des conseils pour les motiver. »

En 2016, France Bénévolat a rencontré 350 aspirants bénévoles et une centaine d’associations. Avec seulement 15 bénévoles, elle est elle aussi à la recherche de bonnes volontés.

Contact : 04 76 87 31 82

 

France Bénévolat

 

Envoyez un mail à France Bénévolat

 

DU SPORT POUR NE PAS RESTER SUR LA TOUCHE

Par Sandrine Anselmetti


Handi Touch’ est un jeune club handisport prometteur. Créé en 2014 à Villefontaine, il compte déjà dans ses rangs un vice-champion de France et plusieurs champions départementaux et régionaux.

En Isère, c’est le seul à proposer de pratiquer la boccia et le tir à la sarbacane, deux disciplines méconnues et accessibles à tous, y compris à des personnes lourdement handicapées. « La boccia, qui est un sport paralympique depuis 1984, s’apparente à la pétanque. D’origine gréco-romaine, il se joue avec des boules en cuir, de couleur rouge ou bleu », explique Thomas Ramsawmy, président d’Handi Touch’ et vice-champion de France 2016 de boccia.

Créé sous l’impulsion du Comité départemental handisport Isère, Handi touch’ compte 12 adhérents et trois bénévoles, dont un entraîneur multisports. Les licenciés se retrouvent deux fois par semaine, pour s’entraîner à la pratique en loisir ou en compétition.

« L’objectif, c’est de rompre l'isolement des personnes en situation de handicap, en permettant au plus grand nombre d’avoir accès au sport, et de créer du lien social entre valides et handicapés », souligne Thomas Ramsawmy.

Retourner à des activités, s’entretenir, se sentir valorisé, se faire plaisir… Les bienfaits du handisport sont nombreux. « Personnellement, je voulais me changer les idées et je me suis découvert un talent sportif », témoigne Thomas, qui a déjà participé deux fois aux championnats de France de sa discipline.

> LE HANDISPORT EN ISÈRE

  • 27 associations handisport
  • 530 licenciés
  • 250 bénévoles
  • 26 disciplines, pratiquées en loisirs, compétition ou très haute compétition, du handbike à la sarbacane, en passant par le tennis de table, l’escrime ou la natation.
  • 4 athlètes isérois aux Jeux paralympiques de Rio : David Smetanine (club de Grenoble-Echirolles), seul médaillé rhônalpin, qui a décroché la médaille d’argent en 50 m nage libre, Anne-Laure Frappart en aviron (Fontaine), Christophe Corompt en quad rugby (Bourgoin-Jallieu) et Isabelle Lafaye-Marziou en tennis de table (Crolles).

 

Plus d’infos : Comité départemental handisport Isère

  • Josiane Hirel, présidente de l’association Chats libres-Chagris.
  • Les chats sont des êtres sensibles qui ont besoin d’affection.

AU SECOURS DES CHATS ERRANTS

Par Annick Berlioz


« Les chats errants sont victimes de maîtres peu responsables. Ce sont des êtres sensibles qui ont besoin de soins et d’affection », explique Josiane Hirel, présidente de Chats libres-Chagris.

Créée en 2004 à Grenoble par des personnes touchées par la détresse animale, l’association et ses 100 bénévoles s’occupent de chats SDF dans l’agglomération grenobloise et le Grésivaudan. « Nous intervenons à la demande d’habitants. Sans suivi vétérinaire, ces chats sont vite en surpopulation. Mais quand leur nombre est raisonnable, ils remplissent une fonction essentielle en chassant les rats et les souris. »

L’objectif de l’association est d’éviter leur prolifération. « Les animaux sont capturés, stérilisés, puis relâchés dans leur milieu d’origine, conformément à la loi du 1er janvier 2015. Nous luttons aussi contre la maltraitance en les soignant et en les nourrissant. Nous travaillons en partenariat avec les communes, Grenoble Alpes Métropole, le magazine Trente millions d’amis et des vétérinaires conventionnés. »

Autre souhait, tisser un lien avec des personnes fragiles. Avec l’atelier de menuiserie de l’Institut médico-éducatif Daudignon de Grenoble, dix abris de nourrissage ont été fabriqués par des enfants en situation de handicap, dont une partie a déjà été installée.

Chaque année, l’association prend en charge plus de 400 chats. Elle recherche un local et des bénévoles pour l’aider.

Contact : 06 47 00 30 73

 

Envoyez un mail à Josiane Hirel

Publié le : 
01 janvier 2017