Ça va se passer

Ça va se passer

 CULTURE 

LES RENCONTRES DE LA CULTURE EN ISÈRE

Le président du Département,  Jean-Pierre Barbier, a souhaité, la tenue de « Rencontres de la culture en Isère » afin de donner la parole aux acteurs culturels, aux Isérois et de réfléchir ensemble aux enjeux toujours présents d’une culture pour tous et partout. 
 
Ces Rencontres se dérouleront les 8 et 9 juin, à Bourgoin-Jallieu, dans la Maison du Département et dans des lieux culturels partenaires. Des interventions, ateliers participatifs et même un Live escape à l’échelle de la ville (le 9 juin).
 
Les Rencontres proposeront trois axes centraux :
  • Lieux culturels de demain : nouveaux espaces, usages, pratiques…   
  • Le numérique et la culture… 
  • La transmission, ses enjeux, ses acteurs…
Soyez au rendez-vous !

Retrouvez le programme sur isere.fr
 

Les 8 et 9 juin, à Bourgoin-Jallieu

 

 

  • Le trio Métral
  • Emmnanuelle Bertand
  • Le quatuor Métamorphoses
  • Henri Besançon
  • François Salque

 LOISIRS 

MUSIQUE DANS LE GRÉSIVAUDAN

Le 28e Festival Musique dans le Grésivaudan présente du 25 juin au 6 juillet une affiche particulièrement séduisante avec une vingtaine d’artistes renommés ou à découvrir parmi les plus doués de leurs générations.

Ce festival de musique classique s’adresse à tous les publics, néophytes, amateurs ou initiés dans un esprit d’ouverture culturelle.

Le programme :

  • 25 juin : église de Lumbin, Trio Métral, piano, violon, violoncelle (Haydn, Beethoven, Mendelssohn).
  • 27 juin : église de Crolles, Anastasia Terenkova et Natalia Tchich, récital piano, alto (Beethoven, Schumann, Liszt et sonate de Franck).
  • 29 juin : salle Vauban à Barraux, carte blanche à Emmanuelle Bertrand et au quatuor Métamorphoses (violoncelle et quatuor à cordes).
  • 4 juillet : maison des Arts de Montbonnot-Saint-Martin, Laure Colladant, Henri Besançon et Sachiki Ségawa, deux pianos-forte et violon (Mozart).
  • 6 juillet : espace Bergès à Villard-Bonnot, ensemble de violoncelles François Salque.

Du 25 juin au 6 juillet 

Renseignements et réservations : 07 72 070674 (gratuit pour les moins de 18 ans).

 

musiquedanslegresivaudan.net

 

 

 ÉVÉNEMENT 

DEUX ÉTAPES EN ISÈRE POUR LA GRANDE BOUCLE

Après La Mure l’an dernier, le Tour de France repassera par l’Isère cet été. Au départ de Bourg-Saint-Maurice, les coureurs attaqueront le 19 juillet la mythique montée de l’Alpe-d'Huez via le col de la Croix-de-Fer, Allieront et Bourg-d’Oisans. 
 
Le lendemain, la 13e étape s’élancera de Bourg-d’Oisans pour rejoindre Valence via la vallée de la Romanche, Vizille, Brié-et-Anones, Grenoble, Sassenage, Noyarey, Veurey-Voroize, Saint-Quentin-sur-Isère, Izeron, Saint-Romans et Pont-en-Royans.
 
Une occasion rêvée pour les producteurs de noix de Grenoble, de saint-marcellin et de bleu du Vercors-Sassenage de faire découvrir les produits-phares de la gastronomie des Alpes de l’Isère ! 
 
Le Département est d’ores et déjà mobilisé à leurs côtés pour animer le parcours et prolonger ainsi la fête des 80 ans de l’AOP de la noix de Grenoble, des 20 ans de l’AOP du bleu du Vercors-Sassenage et les 5 ans de l’IGP du saint-marcellin.
 
Les 19 et 20 juillet.
 
 

 SANTÉ 

BIENTÔT UN CARNET DE VACCINATION ÉLECTRONIQUE

Le Département de l’Isère s’est engagé auprès de l’Union régionale des professionnels de santé médecins Rhône-Alpes (URPS) à participer au déploiement du carnet de vaccination électronique en Isère.

Ce dispositif présente plusieurs avantages : pour le médecin, il constitue une aide à la décision médicale et permet d’éviter la survaccination et la sous-vacci-nation.

Pour les patients, il a une fonction« pense-bête » en leur permettant d’être directement alertés, via leur mobile, dans le cadre du suivi de leurs rappels.

C’est aussi un outil de santé publique majeur, en cas d’épidémie notamment.

 

 ROUTES 

LE PROJET DE CONTOURNEMENT DE CHIRENS EST LANCÉ

La RD 1075 qui relie Les Abrets à Voiron est un axe très fréquenté, qui traverse notamment la commune de Chirens.
 
Pour améliorer la sécurité et fluidifier le trafic – on dénombre en moyenne 16 000 véhicules par jour, dont 600 poids lourds ! –, le Département a décidé de créer une déviation de 1,2 kilomètre qui permettra de contourner le centre-village.
 
Deux giratoires, en entrée et sortie de village, seront construits ainsi que deux ouvrages d’art, l’un pour passer sous une voie communale et l’autre pour franchir les marais de l’Ainan où cohabitent de nombreuses espèces protégées, tritons palmés et crêtés, sonneurs à ventre jaune, cuivré des marais… 
 
Les travaux devraient débuter en 2021 pour une mise en service de la déviation en 2023.
 
Coût de l’opération : 11 millions d’euros entièrement financés par le Département.
 

 

 TOURISME 

UNE LOCOMOTIVE TOURISTIQUE POUR L'ISÈRE

Les habitants de la Matheysine et tous ceux qui sont attachés à cet héritage du passé minier commençaient à désespérer : depuis 2010, à la suite d’un éboulement, le Petit Train de La Mure, locomotive touristique du Sud-Isère, était à l’arrêt.
 
La nouvelle majorité du Conseil départemental a fait de son redémarrage une priorité et elle a tenu promesse : depuis juin 2017, la société Edeis, qui exploite déjà un train à crémaillère dans le Puy-de-Dôme, a été désignée pour remettre la ligne en service pour l’été 2020. 
 
Doté d’une enveloppe de 26 millions d’euros, dont 15 millions d’euros du Département, l’exploitant s’est engagé à moderniser l’infrastructure avec la création d’une nouvelle gare et d’un restaurant panoramique au niveau du lac du barrage de Monteynard.

Objectif : 120 000 passagers par an, contre 70 000 auparavant.
 
 

 

 CULTURE 

UN NOUVEAU BÂTIMENT POUR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES

À Saint-Martin-d’Hères, l’ancien site des cars VFD accueillera le nouveau bâtiment des Archives départementales : un vaisseau minéral de 14 000 mètres carrés, où déménageront en 2020 les 40 kilomètres linéaires de documents dont le Département a la garde.
 
De l’acte de cession du Dauphiné à la France en 1343 aux actes notariés de plus de 100 ans, en passant par les archives des administrations, tribunaux, les archives privées de familles, d’entreprises ou d’associations : plus de 500 000 documents, dont l’intérêt historique et la valeur probatoire justifient la conservation, sont inventoriés et consultables. 
 
Situé près du domaine universitaire, à Saint-Martin-d’Hères, le futur bâtiment sera facilement accessible au public.
 
Le chantier a été lancé en décembre dernier. Un projet d’un montant total de 37 millions d’euros.

 

 PATRIMOINE 

MUSÉE CHAMPOLLION : C'EST POUR 2020

C’est l’un des chantiers-phares des deux prochaines années !
 
Acquise en 2001 par le Département de l’Isère, la maison Champollion, à Vif, propriété jadis de Jacques-Joseph Champollion-Figeac (frère aîné du déchiffreur des hiéroglyphes Jean-François Champollion) et de sa femme, a été ouverte au public de 2004 à 2005 puis fermée pour laisser place à d’importants travaux de rénovation et de mise en sécurité. Travaux qui n’ont jamais débuté ! 
 
En 2016, le projet est relancé par Jean-Pierre Barbier et Patrick Curtaud, vice-président du Département chargé de la culture et du patrimoine, avec au programme une restructuration complète des bâtiments, des dépendances et une nouvelle muséographie mettant en valeur le parcours exceptionnel des frères Champollion. 
 
Une fois rouvert en 2020, le musée Champollion renforcera l’offre touristique en Sud-Isère en plus du Domaine de Vizille, du Petit Train de La Mure, du musée La Mine Image, des lacs de Matheysine ou encore du sanctuaire de Notre-Dame-de-la-Salette.
 
 
Publié le : 
05 mai 2018