PHOTOWEB :

LA PHOTO SOUS TOUTES SES DÉCLINAISONS

Entreprise

À Saint-Égrève, le numéro 2 français de l’impression de photos sur Internet continue d’innover tous azimuts. Des livres photo qui ont fait sa réputation aux services sur mobile en passant par la décoration d’intérieur, Photoweb surfe sur « la personnalisation de la vie ».

Par Frédéric Baert
Crédit photo : DR

 

“Comme chaque année, nos livres photo ont cartonné à Noël ! Une période où nous avons 150 salariés en plus.” À Saint-Égrève, le directeur général délégué de Photoweb, Laurent Boidi, connaît par cœur le calendrier des événements familiaux : Noël, qui assure 30 % de son chiffre d’affaires, mais aussi les grandes vacances, à la fin desquelles, là aussi, l’usine tourne aux trois-huit.

“On devient client quand on devient une famille, note Laurent Boidi. Il y a également beaucoup de photos de naissance et de mariage.”

Depuis dix-neuf ans, Photoweb, qui fut la première entreprise française à proposer la commande de d’impressions photo personnalisées sur Internet, ne cesse de croître.

Entre les tirages, les livres photo qui ont fait sa renommée, les calendriers, les faire-part, les mugs et des créations diverses, elle propose aujourd’hui pas moins de 480 déclinaisons possible.

Une force de proposition qu’elle devrait mettre à profit prochainement pour développer de la décoration d’intérieur, papiers peints, moquettes, coussins, plaids, “car nous croyons à la personnalisation de la vie”, explique Laurent Boidi.

 

> DE GEM...AU MARCHÉ EUROPÉEN

 

Numéro deux français du secteur, Photoweb est un bon résumé de l’histoire de l’e-commerce : de sa création par des étudiants à Grenoble École de Management en fin d’études aux développements actuels sur le mobile, en passant par l’arrivée de l’ADSL en 2006, qui a fait décoller l’entreprise en permettant des téléchargements plus rapides et davantage de stockage.

La société a gardé en parallèle une offre commerciale « généreuse », qui a assuré sa notoriété : “Nous remboursons toujours les clients insatisfaits, ou ceux qui se seraient trompés dans le montage de leur livre, avec une photo à l’envers par exemple.”

Pour aider sa clientèle à faire des créations « le plus propre possible », Photoweb s’appuie sur son studio de six personnes, qui créent en interne tous les thèmes des produits.

Ses salariés souvent formés grâce à un système de parrainage, fruit d’une politique de recrutements atypique : “Nous repérons le potentiel des candidats lors d’ateliers, où nous recherchons avant tout la débrouillardise”, explique Laurent Boidi.

Racheté en 2014 par le Groupe Exacompta Clairefontaine qui cherchait une pépite dans l’e-commerce, Photoweb axe actuellement son développement sur le mobile et travaille avec l’écosystème scientifique grenoblois (le Fablab et l’IUT2 notamment) pour développer de nouveaux services et produits.

Grâce à l’intelligence artificielle et la réalité augmentée, les clients pourraient demain être aidés dans le tri de leurs photos parmi les milliers stockées sur leurs cartes mémoire !

 

Photoweb

 

 

 

PHOTOWEB EN BREF

 

  • Date de création : 2000
  • 180 salariés
  • 1 million de commandes par an
  • Chiffre d’affaires : 40 millions d’euros
  • Sites : Saint-Égrève et une filiale à Paris (Lalalab)
  • Directeur général délégué : Laurent Boidi (photo)

 

ZOOM

 

Misant sur l’innovation et sur la croissance du mobile, Photoweb a racheté en 2016 la start-up Lalalab, qui permet d’imprimer des produits photo à partir d’un smartphone.

“C’est là que se trouve la nouvelle génération, qui n’utilise plus d’appareils photo classiques…”, explique Laurent Boidi. Disponible en trois langues, l’application vise aussi le marché européen, autre axe de développement de Photoweb.

À l’affût des nouveaux usages et besoins, Photoweb a aussi racheté en 2018 Joomeo, une start-up grenobloise spécialisée dans le cloud pour photos.

“Les pros et les photographes amateurs avertis sont à la recherche de solutions qui ne compressent pas l’image, pour ne pas altérer sa qualité.”

 
Publié le : 
01 janvier 2019