LA FOLIE

BIATHLON

A fond

Si les champions – notamment dauphinois – ont participé à la mise en lumière du biathlon, ce sport spectaculaire a aussi conquis le cœur du public par la simplicité des règles et l’intensité des courses. En Isère, nous avons aussi la chance de pouvoir le pratiquer facilement !

Par Véronique Buthod

 

“Quand j’ai vu des courses de biathlon à la télévision, avec Martin Fourcade et tous les Français, j’ai eu envie d’en faire moi aussi !” Comme Adrien Laroche, jeune sportif d’Eybens licencié au GUC Grenoble Ski, de plus en plus de personnes sont conquises par le biathlon.

Les compétitions, qu’elles soient vécues devant l’écran ou en direct, comme l’hiver dernier au Grand-Bornand où 16 000 spectateurs ont vibré pendant la Coupe du monde, génèrent de l’émotion… Mais ce sport, combinant skating et tir à la carabine, apporte aussi pas mal de sensations à la pratique !

“C’est la difficulté qui fait l’attrait du biathlon, le fait de devoir concilier un tir de précision avec une activité d’endurance”, estime Céline Zanella, directrice de l’école de ski nordique de Corrençon. C’est l’un des trois sites en Isère, avec le col de Porte et Autrans, qui proposent différentes formules de découverte, pour un public – jeune et adulte – de plus en plus demandeur.

Il y a aussi l’envie de découvrir une nouvelle discipline et, parfois, simplement de passer un moment ludique entre amis ou en famille, au-delà des différences d’âge.”

 

> UN BOL D'OXYGÈNE

 

Rémi Salacroup, ex-compétiteur et moniteur, évoque “la sensation de l’instant présent”, que recherchent notamment les adultes.

“La seule chose qu’ils vont devoir faire, c’est penser à des choses simples ; ça fait du bien après le travail… L’apprentissage de la technique amène pas mal de plaisir ; le skating, c’est doux, la sensation de glisse est géniale. Et puis c’est un sport de pleine nature : on profite aussi du coucher de soleil sur Chamechaude”

Chargée de clientèle à l’École de Porte, Léonie Bacuzzi souligne l’aspect “canalisateur”. “Quand un jeune réussit ses tirs parce qu’il a mis en place un protocole, c’est grisant ! Le biathlon permet aussi de travailler sur la rigueur et la gestion de l’effort”, poursuit-elle. Autant d’arguments qui ont permis d’organiser avec succès des cycles de biathlon dans différentes écoles de l’académie, depuis plusieurs années.

Le développement de nouveaux produits (carabines laser, à plomb, 22 long rifle) et des sites de pratique participe aussi à la démocratisation de ce sport.“Nous notons une grosse demande de découverte mais aussi de compétition loisir, car la finalité reste de faire une course !”, estime Sophie Roure, présidente du GUC Grenoble Ski et membre du comité de ski du Dauphiné.

Ce dernier met en place cet hiver un circuit pour les plus jeunes (CM1-CM2). Et, devant le succès de l’Alpinum Biathlon Impulse Tour (aux Contamines-Montjoie, en février), une mass-start ouverte à tous, un circuit loisir pourrait bien être créé… Tentant, non ?

 

OÙ PRATIQUER ?

 

  • À Autrans, 04 76 95 21 89
  • À Villard-de-Lans-Corrençon-en-Vercors, 04 76 95 19 00
  • Au col de Porte, 06 95 69 50 08

 

Plus d'informations : 

GUC Grenoble Ski

Neige Dauphiné

École de Porte

Alpinum Impulse Tour

Marie Dorin-Habert (stage)

Isère Tourisme

 

 

 

Publié le : 
01 janvier 2019