QUAND DES COLLÉGIENS DÉCOUVRENT

LE STREET ART...

Initiative

Une classe du collège d'Allevard a découvert le street art dans le cadre d'un projet soutenu par le Département de l'Isère. Les collégiens ont imaginé deux fresques sur le thème de l'environnement, reproduites par un artiste graffeur. Explications.

Par Sandrine Anselmetti
 
Crédit photo : F.Pattou
  • Les élèves de quatrième A du collège d’Allevard et tous les acteurs du projet lors de l’inauguration des fresques, le 26 juin dernier. 

 

“Le résultat est parfait ! Ces fresques faites à partir de nos dessins sont trop bien ! Je suis fier, car c’est ma classe qui les a imaginées et plein de gens vont les voir… Ça fait super plaisir !”, s’exclame Matthieu, élève de quatrième au collège d’Allevard.
 
Avec toute sa classe, il a découvert le street art dans le cadre du projet « Graff et ouvrages d'art », porté par l’association Nextape et soutenu par le Département de l’Isère.
 
Les élèves ont conçu deux fresques sur le thème de l'environnement, reproduites à la bombe par un artiste graffeur. Inaugurées en juin dernier, elles ont été réalisées sur deux murs situés sur la route menant au Collet-d’Allevard.
 
Préalablement, les élèves ont été initiés aux outils et aux techniques du street art par l’association Nextape de Pontcharra.
 
 

> VALORISER LA JEUNESSE

 

“Nous avons soutenu cette action innovante dans le cadre de la Conférence territoriale des solidarités du Grésivaudan, en lien avec le Plan jeunesse. Les objectifs étaient multiples : rendre visible une création artistique conçue par des collégiens, aborder les compétences et valeurs du Département et, enfin, favoriser la citoyenneté et les rencontres autour du projet entre différents acteurs locaux”, explique Martine Kohly, vice-présidente du Département chargée du sport, de la jeunesse et de la vie associative.
 
Parmi les participants au projet : les collégiens et leur enseignante en arts plastiques, mais aussi des jeunes en chantier éducatif, qui ont préparé les murs en amont, des professionnels du graff et des intervenants du tissu associatif, qui ont accompagné les élèves.
 
“Mon rôle était de leur apporter une expertise technique et un retour artistique sur leurs propositions, témoigne Geoffroy Durochat, président de l’association Nextape. Personnellement, ils m’ont épaté et j’ai trouvé leurs idées très pertinentes !”
 
Et le résultat est là : deux fresques imagées et colorées, représentant la nature, les stations de ski et le souci des jeunes pour l’environnement. “Avec ma camarade, on a travaillé sur le thème du réchauffement climatique, raconte Manon. “ Toute la classe s’est vraiment passionnée pour le projet, même certains qui parfois ne sont pas toujours très attentifs en cours”, sourit Matthieu.
 
“On a été bien encadrés, avec tout le matériel nécessaire et on a pu essayer le graff à la bombe. C’est très bien, ce genre de projet !”, poursuit Cyril. 
 
Le Département envisage de soutenir d’autres collèges pour créer des fresques sur d’autres ouvrages d’art départementaux. “Pour nous, c’est important que ce soit visible, pour valoriser l’expression des jeunes. Ils sont fiers de leur travail et nous aussi !”, conclut Martine Kohly.

 

 DE LA CONCEPTION À L'INAUGURATION EN IMAGES 

Travail en classe.
Travail en classe.
La maquette de la fresque est achevée.
Initiation aux techniques du graff.
Initiation aux techniques du graff.
Réalisation de la fresque par Clément Lapierre, artiste graffeur.
Inauguration des fresques…
Inauguration des fresques…

LE "PROJET GRAFF" EN VIDÉO

Publié le : 
08 août 2018