LA PISTE

AUX ARTISTES !

Actualité

Le musée de Bourgoin-Jallieu nous emmène au cirque à travers une exposition inédite de peintures, sculptures et costumes, du XVIIIe siècle à aujourd’hui. Émerveillement assuré !

Par Véronique Granger

 

Au commencement était la piste : un cercle parfait de 13 mètres de diamètre tracé dans l’herbe ou la poussière d’un champ de foire. 

Cette dimension, idéale pour les numéros de voltige équestre, aurait été adoptée définitivement en Angleterre en 1779. Vint ensuite le chapiteau : fixe au départ, il se fit nomade au XIXe siècle après que l’Américain Joshua Purdy Brown eut l’idée d’assembler quelques pans de toile en forme de cône autour d’un tronc.

De Londres à Berlin, via Paris ou Prague, le cirque moderne se codifia ainsi pour devenir ce spectacle universel toujours plus populaire avec son enchaînement de numéros étourdissants et sa farandole de personnages hauts en couleur : l’écuyère, le clown, le jongleur, l’acrobate…

 

>  « UN FESTIN DE CONTRASTES »

 
Entre élan vital et attraction fatale, ces figures récurrentes ont exercé un attrait irrésistible sur les artistes des XIXe et XXe siècle. “Allez au cirque, quittez vos rectangles et partez au pays des cercles en action”, prône Fernand Léger (1881-1954), chantre du modernisme, littéralement envoûté.

Rondeurs, couleurs, lumières, puissance des corps qui s’élancent dans le vide : Pablo Picasso, Marc Chagall, Alexandre Calder ou Raoul Dufy, chacun avec sa sensibilité, restituent la magie et la tension de cet univers singulier. Certains s’attarderont surtout sur les coulisses. Avec un luxe de détails, les sœurs Vesque, dessinatrices au Muséum d’histoire naturelle, passeront cinquante ans, de 1902 à 1948, à chroniquer la vie sous les chapiteaux plantés autour de Paris.

Quand le peintre Georges Rouault (1871-1958) nous étreint avec ses personnages christiques cernés de noir, le Polonais Thomas Gleb (1912-1991) exprime une énergie joyeuse et libératrice, tout en grâce et en épure, “un festin de contrastes entre érotisme et candeur, cruauté et douceur”.

Le costume de cirque est aussi une composante importante du spectacle et le musée de Bourgoin-Jallieu lui accorde naturellement toute sa place. Les sacs de clown sortis de l’atelier Vicaire sont dignes d’une maison de haute couture ! Les costumes de jongleurs de Philippe Decouflé créés pour l’ouverture des Jeux olympiques d’Albertville renvoient à ceux de Picasso pour les Ballets russes (Parade) en 1912.

La création contemporaine n’a pas été oubliée. “Après une période de désintérêt, le cirque bénéficie d’un retour en grâce dans la création artistique”, observe Brigitte Riboreau, directrice du musée. Des passerelles nouvelles se créent ainsi entre circassiens et plasticiens (Linet Andrea ou Philippe Arnault), danse et théâtre.

Le cirque n’a pas fini de nous faire tourner la tête !

 

PRATIQUE

L’art fait son cirque

Jusqu’au 10 novembre 2018 au Musée de Bourgoin-Jallieu.
 

Contact : 04 74 28 19 74
 

Bourgoin-Jallieu

 

REPÈRES

Les 140 œuvres réunies pour cette exposition, prêtées par de grands musées nationaux ou des collectionneurs, prennent place à la fois dans les salles d’exposition temporaire et dans le parcours permanent du musée parmi ses machines d’impression et d’ennoblissement textile.

Toute une histoire qui est aussi celle de la ville de Bourgoin-Jallieu.

 

 LE CIRQUE EN IMAGES 

Les saltimbanques, Alphonse Cornet - Huile sur toile, avant 1877 © DR, Musée Francisque Mandet, Communauté d’agglomération Riom, Limagne et Volcans.
Ming circus, Scalamandré - Tissu © Coll Musée de Bourgoin-Jallieu.
Les acrobates, Auguste-Joseph Clergé, Huile sur toile, 1950 © DR, Coll. Musée Géo Charles, Échirolles.
Vue intérieure d’un chapiteau de cirque, Marthe et Juliette Vesque, Dessin, vers 1950 © MuCEM, Marseille.
Sac, François Fratellini (1879-1951), Soie, dentelle, sequins bleu, orné des figures peintes des Trois Fratellini © Collection Valérie Fratellini
L’écuyère, Marcel Falter, Huile sur toile, avant 1931© Musée National d’Art Moderne, Centre Pompidou, Paris.
Cirque Molier, Hermès Paris dessin de Philippe Dumas,1983,Mousseline imprimée, 120 x 120cm© photo Cailloux et Cie, Coll. Musée de Bourgoin-Jallieu
La loge des clowns, Pierre Wagner, Estampe, vers 1897,
© photo Nicolas Bernard, Coll. Jacob-Williams
Le cirque, Lucien Beyer,(1908-1983) Huile sur bois, vers 1937,© Lyon, Musée des beaux arts
Publié le : 
08 août 2018