VIRÉE AUTOMNALE

AU PAYS DE LA NOIX

Découvertes

On l’appelle la région aux 600 000 noyers. Dominé par les falaises du Vercors et le plateau de Chambaran, le territoire de Saint-Marcellin-Vercors-Isère vous propose une balade le long de la vallée de l’Isère à la découverte de richesses insoupçonnées.

Par Annick Berlioz

Crédits photos : F. Pattou

Ici, de septembre à décembre, tout vit au rythme de la noix. Le top départ de la récolte a été donné le 25 septembre dernier.

S’ensuivent douze semaines d’euphorie durant lesquelles les noix sont lavées, séchées, avant d’être cassées dans les traditionnelles mondées où des familles entières se réunissent pour en extraire les cerneaux.

Outre ce fruit emblématique, le territoire recèle de nombreuses autres richesses. Pour les découvrir, les amateurs de cycles peuvent emprunter la véloroute de la vallée de l’Isère (V63) ou, pour les moins sportifs, cheminer sur les routes départementales 1532 ou 1092 au milieu des vergers.

Le périple débute à Saint-Quentin-sur-Isère par une visite guidée de la distillerie Meunier, une maison fondée en 1809 spécialisée dans la fabrication de liqueurs, de digestifs et d’apéritifs, dont certains à base de noix.

N’oubliez pas de faire un crochet par Saint-Gervais, lieu idéal pour une halte au bord de l’Isère. Le village accueillait autrefois une fonderie de canons de marine !

De là, vous pourrez rejoindre la RD35, une route en encorbellement taillée à flanc de falaise qui mène jusqu’au canyon des Ecouges.

Étape suivante, Vinay, ville porte du parc naturel régional du Vercors et capitale de la noix de Grenoble, où le Grand Séchoir vous raconte, à travers une muséographie ludique et contemporaine, toute l’histoire de la noix et de ceux qui en ont fait la renommée.

Pour mieux comprendre cette épopée, prolongez jusqu’à Cognin-les-Gorges où subsiste un magnifique séchoir à noix du XVIIIe siècle, classé aux Monuments historiques.

 
 

> UNE BALADE CULTURELLE ET GOURMANDE

 

Quelques kilomètres plus loin, une escale gourmande s’impose à Saint-Marcellin pour y déguster le fromage éponyme, autre grande spécialité du terroir. 

Ce petit fromage crémeux au lait de vache, qui a obtenu son indication géographique protégée en 2013, aurait, dit-on, été introduit sur les tables royales par Louis XI, en résidence en Dauphiné vers 1445.

Les richesses des producteurs locaux sont également à découvrir sur le marché de la dynamique capitale du Sud-Grésivaudan, les mardis, vendredis et surtout samedis matin où le centre-ville se transforme en une véritable foire.

Rejoignez ensuite Saint-Antoine-l’Abbaye, classé en 2010 parmi les « Plus beaux villages de France ». Ce bourg médiéval est renommé pour ses maisons à colombages, ses artisans d’art et surtout pour son église abbatiale, construite entre le XIIe et le XVe siècle. À proximité, s’élève la chapelle Saint-Jean-le-Fromental, un petit bijou d’architecture romane, serti de pâturages au cœur d’un beau paysage vallonné.

La balade peut se prolonger jusqu’à Pont-en-Royans, autre village médiéval, rendu célèbre par ses maisons suspendues au-dessus de la Bourne et par son musée de l’Eau qui propose une visite  pédagogique à destination de tous les publics et, notamment, des scolaires.

Vous pourrez y déguster des eaux du monde entier parmi les 1600 références collectionnées. Puis, si l’exploration souterraine vous tente,  direction la grotte de Choranche, site naturel classé, avec ses lacs, rivières et concrétions merveilleusement mis en lumière.

Au retour, ne manquez-pas les vestiges du château delphinal et le Couvent des Carmes à Beauvoir-en-Royans ou encore, à Saint-Bonnet-de-Chavagne, le château de l’Arthaudière et ses superbes jardins en terrasses du XVIIe siècle.

 

Contact : 04 76 38 53 85

Office de tourisme

 

LE PAYS DU SUD GRÉSIVAUDAN VERCORS EN VIDÉO

 

REPÈRES

 

> À NE PAS MANQUER

  • 8 et 9 décembre à Saint-Antoine-l’Abbaye : marché de Noël avec des artisans et producteurs reconnus pour la qualité de leur travail. Animations tout au long du week-end.

 

ZOOM

 

> AUSSI À PROXIMITÉ
 

L’Espace naturel sensible des gorges du Nan  

Au départ de Cognin-les-Gorges, ce site naturel, qui conduit au village martyr de Malleval-en-Vercors, recèle une flore et une faune exceptionnelles dont le faucon pèlerin et des plantes rares, comme le genévrier thurifière et la doradille élégante.

04 76 38 31 31
 

Les Objets d’antan de Varacieux 

Depuis cinquante ans, Maurice Champon et son équipe rassemblent de vieux objets et outils dont certains ont plus de 200 ans. Une salle de classe et un appartement des années 1950 ont été reconstitués.

Visite sur rendez-vous. 04 76 64 22 11
 

Le parc de sculptures de Vatilieu

Un itinéraire pédestre de 5 km avec 26 sculptures contemporaines implantées au cœur du village et sur le chemin des crêtes.

04 76 07 09 02
 

Le Jardin des fontaines pétrifiantes à La Sône

Entouré de bassins et de cascades, ce jardin est un véritable paradis qui abrite plus de 800 espèces de plantes rares venues d’Asie, d’Amérique ou d’Australie.

04 76 64 43 42
 

Le Moulin de Léon à Chatte 

Depuis 1830, la fabrication d’huile de noix se perpétue ici selon une tradition artisanale et familiale transmise de génération en génération.

06 84 41 22 72

 

LE PAYS DE LA NOIX EN PHOTOS

Saint-Gervais, aux portes du Parc régional du Vercors
La vallée de l’Isère et ses noyeraies vue des Gorges du Nan.
La vélo-route de la vallée de l’Isère (V63) sur près de 200 km, dont plus de la moitié traverse notre département.
À Vinay, la Maison du pays de la noix, le Grand Séchoir, vous propose une découverte tout azimut de ce petit fruit à coque.
A Cognin-les-Gorges subsiste un magnifique séchoir du XVIIIe siècle, classé aux Monuments historiques.
Des familles entières se réunissent lors des traditionnelles mondées où les noix sont cassées pour en extraire les cerneaux.
Au départ de Cognin-les-Gorges, la route vertigineuse des gorges du Nan.
Les gorges du Nan.
A Vatilieu, un parc de 26 sculptures contemporaines sur une boucle pédestre de 5 km.
 A Saint-Marcellin, autour d’un charmant petit kiosque, un marché se tient sur la place tous les mardis, vendredis et samedis matins.
Le saint-Marcellin, petit fromage crémeux au lait de vache, a obtenu son IGP en 2013.
Saint-Antoine-l’Abbaye avec ses maisons à colombages et son église abbatiale.
Saint-Antoine-l’Abbaye.
La chapelle de Saint-Jean-le-Fromental, petit bijou d’architecture romane, classé aux Monuments historiques.
La vallée de l'Isère et le village de Beauvoir-en-Royans sur la droite.
Les vestiges de la chapelle du château des Dauphins à Beauvoir-en-Royans.
Pont-en-Royans, ses maisons suspendues et son musée de l’Eau qui décline l’eau dans tous ses états.
Publié le : 
11 novembre 2018