DBC SURFE SUR LES MARCHÉS

DE LA GLISSE

Entreprise

À Flachères, DBC, unique fabricant européen de skis, monoskis, snowboards et wakeboards à proposer du design personnalisé perpétue aussi le nom de grandes marques de la glisse. Misant sur la souplesse de la vente directe, l’entreprise démocratise le « made in France ».

Par Frédéric Baert

 

De la quasi-centenaire marque de skis et monoskis Duret aux wakeboards Method, en passant par les snowboards Blacksmith, DBC joue sur toutes les saisons.

Installée à Flachères, l’entreprise, née de la fusion de deux ateliers, l’un de « forge » de ski, l’autre de modules de téléskis de wakeboard, est rapidement devenue un des acteurs français incontournables des sports de glisse.

“Nous venons du snowboard, mais comme celui-ci perdait du marché, nous avons aussi voulu mettre le paquet sur les skis et monoskis paraboliques et le wakeboard”, raconte le directeur de DBC, Thomas Vaujany.

Appartenant au groupe isérois Experton-Revollier, la société s’est inscrite dans la création d’un pôle loisirs au sein de ce dernier, également propriétaire des téléskis nautiques Exo, tel celui de Tencin.

“Nous avons développé des planches de wakeboard plus réactives, avec constructions spéciales adaptées aux modules, qui eux-mêmes ont été pensés pour ne pas les abîmer !”

DBC se distingue en effet en Europe avec ses rails, tremplins et funbox flottants en plastique soudé, sans métal.

Une expertise de la glisse due notamment aux allers-retours entre les process de fabrication des produits d’été et d’hiver et à l’étude permanente des tendances.

Les skis Duret ont ainsi gagné en largeur pour gagner en agilité freeride et les snowboards Blacksmith ont clairement épousé le désir actuel de polyvalence des riders. Des gammes hiver-été à la déco entièrement personnalisable, véritable ADN de DBC.

Cela nous permet d’être présents sur le marché des loueurs, chacun pouvant apposer sur les planches leur logo ou des codes couleurs pour les différencier”, explique Thomas Vaujany.

Le fabricant peut pour cette activité BtoB s’appuyer sur son expérience de sous-traitant de marques prestigieuses. Swellpanik fait en effet produire à Flachères l’intégralité de sa gamme de snowboard swallow haut de gamme. Et de grandes marques du luxe produisant de petites séries de ski s’y invitent aussi pour le côté « made in France ».

Enfin, dans les ateliers de DBC, reconnus pour les opérations complexes autour du bois de l’acier et de la résine, de petits fabricants de ski ou de snowboard travaillent sur leurs prototypes, ce qu’ils ne peuvent pas faire chez les grands groupes du secteur.

Un service à l’image du fabricant de Flachères, à mi-chemin entre l’artisanat et l’industrie. “Notre force, c’est la souplesse”, se félicite Thomas Vaujany, qui a choisi la vente directe sur le Web pour se rapprocher du consommateur et proposer du “made in France à un prix abordable”.

 

REPÈRES

 

 >   DBC EN CHIFFRES

  • Création : 2012
  • Effectifs : 11 salariés
  • Implantation : 2 000 m2 d’ateliers à Flachères
  • Nombre de pièces vendues en 2017 : 2 000
  • CA 2017 : 1 million d’euros

 

ZOOM

 

 >   DES PLANCHES PERSONNALISÉES

Customiser sa planche de snowboard, de wakeboard, de monoski ou ses skis est désormais à portée de clic.

DBC est le seul fabricant européen à proposer sur son site un design au choix – paysages, personnages, abstraction… – pour tous ses produits.

Prisée des loueurs pour leur côté pratique et des passionnés cherchant un produit authentique, la personnalisation rencontre un vif succès chez les clients de Duret, Blacksmith et Method.

Avec en prime la possibilité de faire graver leur propre création, avec image et texte, que DBC étudie sous quatre semaines.

“Les choix de nos clients sont très loin des clichés tête de mort ou photo de chat, c’est très varié”, se réjouit Thomas Vaujany.

 

Publié le : 
11 novembre 2018