LIBRE

EXPRESSION

Libre expression

 MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE 

 

GROUPES LES RÉPUBLICAINS ET DIVERS DROITE / UDI ET APPARENTÉS / SANS ÉTIQUETTE 

 

ÉCOLE DES CADRES D'URIAGE : NE PAS INSTRUMENTALISER L'HISTOIRE

 

À la suite d’un article dans le dernier numéro d’Isère Mag au sujet de l’exposition consacrée à l’école nationale des cadres de l’Etat français (dite école des cadres d’Uriage) au musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère, certains de nos opposants d’extrême-gauche ont voulu polémiquer et y voir un révisionnisme historique et un rapprochement avec les idées d’extrême-droite.

Insultant les historiens et les spécialistes de la période de la Seconde Guerre mondiale qui ont organisé cette exposition, ces personnes ont voulu instrumentaliser cette période historique et faire un parallèle douteux avec la vie politique actuelle. Il nous parait donc nécessaire aujourd’hui de rappeler quelques principes forts.
L’Histoire appartient aux historiens, pas aux politiques. Les commémorations de ces dernières années ont souvent été l’occasion pour l’ancien Président Hollande de mettre en avant sa personne ou sa politique. Nombreux sont ceux qui ont ressenti un certain malaise face à ses parallèles entre le courage de certaines grandes figures de notre histoire et sa propre détermination, qu’il mettait sur le même plan. L’Histoire ne doit pas être instrumentalisée pour mettre en valeur des décisions politiques.
 
Elle ne doit pas non plus servir à attaquer ses adversaires, surtout avec des arguments qui ne reflètent pas la réalité historique. Ecrire que l’école des cadres a comme continuité l’école de la Milice, c’est oublier que parmi les élèves de la première figurent Tom Morel, chef du maquis des Glières en Haute-Savoie, Alain Le Ray, chef des FFI de l’Isère en mai 1944 et Roger Bonamy, président du Comité départemental de Libération de l’Isère.
 
On ne peut que s’étonner de compter parmi ceux qui ont cru bon de polémiquer à ce sujet un ancien membre du collectif Mounier, défenseur du lycée grenoblois portant le nom du philosophe Emmanuel Mounier. Celui-ci a en effet donné des conférences aux élèves de l’école des cadres et a été un temps séduit par le régime de Vichy avant de s’en détourner et de rejoindre la Résistance.
 
On le voit, instrumentaliser l’Histoire à des fins politiques, c’est aussi la simplifier, vouloir que tout soit blanc ou noir, bon ou mauvais. Il est exact que le régime de Vichy incarne la Collaboration avec l’idéologie nazie et une part sombre de notre histoire. Il est tout aussi exact que certains de ceux qui avaient d’abord servi l’Etat français ont pu être ensuite de grands résistants. Le fait que la Résistance ne fut pas monochrome et rassembla des individus de différents horizons et de différentes idéologies contribua au redressement de la France de l’après-guerre.
 
L’Histoire de France vaut mieux que les petites polémiques politiciennes dans lesquelles certains se complaisent. Pour notre part, nous la regardons avec lucidité et nous ne nous en servons pas à tort et à travers.
 
 
Retrouvez-nous sur notre blog « Isère Majorité Départementale », Facebook : « Groupe de la majorité départementale de l’Isère » et Twitter « @MajoriteCD38 »
 

 OPPOSITION DÉPARTEMENTALE 

 

PS ET APPARENTÉS

 

50 ANS APRÈS LES JO, OÙ EST PASSÉE L'INNOVATION TERRITORIALE EN ISÈRE ?

 

Ville d’innovation technologique, de la houille blanche aux nanotechnologies, Grenoble inaugura dans les années 1960, sa tradition nationale de laboratoire d’innovation sociale puisque c’est au pied de la Chartreuse, de Belledonne et du Vercors que le Planning familial vit le jour en 1961, que la gérontologie fut créée, ou que l’insertion sociale chère à Hubert Dubedout fut mise en œuvre.
 
L’organisation des JO de 1968 consacra l’opportunité de transformer Grenoble en un nouveau modèle urbain. À cette occasion, le rejet du plan national Bernard jugé trop technocratique et élitiste, au profit d’un aménagement local et pluridisciplinaire, concerté avec la population et les collectivités riveraines amorça l’innovation territoriale.
 
Au-delà des commémorations actuelles, il nous appartient aujourd’hui de perpétuer, avec l’ensemble des acteurs isérois, le climat d’innovation du XXIe siècle, comme nous avions commencé à le faire avec la territorialisation de l’Isère et la création de ses Maisons du territoire. 
 
À cet égard, la recentralisation des politiques au détriment des territoires décidée par la droite est un coup porté aux dynamiques territoriales.
 
 
Retrouvez nous sur Facebook à Isère socialiste
 
 

COMMUNISTES ET GAUCHE UNIE SOLIDAIRE 

 

VOS CONSEILLER-ES DÉPARTEMENTAUX, À VOTRE ÉCOUTE

 

Vous pouvez retrouver notre tribune sur notre page Facebook Groupe Communistes, Gauche Unie et Solidaire. Nous aborderons les atouts de nos territoires isérois. N’hésitez pas non plus à vous connecter pour suivre notre actualité politique. 

 
Pour toutes questions ou demandes de rendez-vous, vous avez aussi la possibilité de nous joindre partéléphone au 04 76 00 37 43 ou par courriel
 

RASSEMBLEMENT DES CITOYENS SOLIDARITÉ ET ÉCOLOGIE
 

DÉFENSE DU CLIMAT ET DE LA SANTÉ
 

Quand la majorité de droite répond par la caricature aux propositions de bon sens pour la défense du climat et de la santé. Pour voir la vidéo sur youtube, tapez « RCSE Isère » ou :

 

rcse-bifetk.png

 
Publié le : 
03 mars 2018