JAZZ

À VIENNE : 38e !

Actualité

Toujours plus éclectique et international, le 38e festival Jazz à Vienne fait la part belle à la création et à l’audace, mêlant stars de légende et talents émergents sur une affiche étincelante. C’est toute la ville qui va s’électriser du 28 juin au 13 juillet.

Par Véronique Granger

 

C’est l’un des cinq plus prestigieux festivals de jazz en Europe avec un millier d’artistes intercontinentaux invités, des légendes vivantes et 200 000 festivaliers qui font vibrer la belle cité antique sur deux semaines.

En trente-huit ans, tous les dieux du jazz et du blues ont déjà défilé sur la scène de son théâtre romain. Cette édition 2018 ne fera pas exception avec encore une flopée de superstars : Gilberto Gil (pour la soirée brésilienne), les contrebassistes Ron Carter et Avishai Cohen, le chanteur sénégalais Youssou N’Dour, la chanteuse Melody Gardot, l’organiste Rhoda Scott, le crooner Gregory Porter, le bassiste Marcus Miller, le rockeur Jeff Beck (seulement deux dates en France cet été, dont Vienne)…

La relève sera là également avec notamment la jeune guitariste Joanne Shaw Taylor (repérée par Dave Stewart d’Eurythmics), le bluesman Marquise Knox et bien d’autres encore, programmés gratuitement dans le cadre des Scènes de Cybèle (tous les jours à partir de 12 h 30) au cœur de la ville.

Du pur bonheur accessible à tous ! 

 
 

>  UNE MUSIQUE DE COMBAT ET DE MÉTISSAGE

 
Jazz à Vienne, ce sont également des créations qui prouvent que le jazz est bien vivant : dans la Reine de Saba, Ibrahim Maalouf partagera la scène avec la chanteuse et danseuse béninoise Angélique Kidjo et l’orchestre symphonique des Pays de Savoie.
 
Un concert dessiné associera la chanteuse Malienne Rokia Traoré et Rubén Pellejero (nouveau dessinateur de Corto Maltese) – le fruit d’un partenariat avec le festival international de bande dessinée d’Angoulême, qui a également donné naissance cette année à une nouvelle identité graphique pour Jazz à Vienne avec le dessinateur Brüno. 
 
Pour Benjamin Tanguy, coordinateur artistique du festival, l’enjeu est bien de continuer à surprendre en osant tous les métissages. “Il faut revenir aux sources du jazz, une musique de combat créée par des minorités et ouverte à tous les partages. Son essence, son avenir, c’est de se construire en permanence.” 
 
Il s’agit aussi d’attirer les nouvelles générations. Parmi les nouveautés cette année : un tarif unique à 30 euros pour les moins de 25 ans pour toutes les soirées au théâtre antique, des animations destinées aux enfants (le projet « Jazz for kids »,), des formations pour les futurs musiciens (Jazz up), des rencontres avec de jeunes musiciens internationaux, du Québec, du Japon, du Brésil… Tous à Vienne, centre de la planète jazz !
 
 

REPÈRES

 

>  JAZZ À VIENNE EN CHIFFRES
 

  • 4,5 millions d’euros de budget dont 150 000 euros du Département de l’Isère
  • 180 bénévoles 
  • 215 000 festivaliers en 2017 (dont 78 000 au théâtre antique)
  • 250 concerts

 

PRATIQUE

 

Du 28 juin au 13 juillet

 

 PARMI LES ARTISTES PRÉSENTS À JAZZ VIENNE... 

Grégory Porter
Ibrahim Maalouf
Imany
Jeff Beck
Joanne Shaw Taylor
Marcus Miller
Melody Gardot
Roda Scott
Roda Scott
Rokia Traoré
Youssou n'Dour
Publié le : 
06 juin 2018