ITINÉRANCES

EN BELLEDONNE

Découvertes

L’Isère est un fantastique territoire pour pratiquer la randonnée. Ça tombe bien, un nouvel itinéraire vient d’ouvrir au public, le GR® 738 qui traverse la chaîne de Belledonne de part en part. Au programme : haute montagne, lacs cristallins et pastoralisme.

Par Richard Juillet

Photos : Gîte de Combe Madame, J.Braun, F.Pattou

  • Le GR® 738 : une expérience unique pour découvrir la haute montagne et le pastoralisme.
  • Le GR® 738 : une expérience unique pour découvrir la haute montagne et le pastoralisme.

 

L’Oisans et les Écrins ont le GR® 54 et le GR® 549 Vizille-Chamrousse-l’Alpe-d’Huez ; la Chartreuse, le GR® 9 Yenne-Grenoble; le Vercors, le GR® 9 Grenoble-Beaufort-sur-Gervanne ainsi que le GR® 91 Saint-Nizier-du-Moucherotte-Fontaine-de-Vaucluse…
 
Désormais, il faudra aussi compter sur le GR® 738, un nouveau chemin de grande randonnée de 130 kilomètres, situé dans la chaîne de Belledonne et dont le numéro symbolise le lien entre la Savoie et l’Isère. 
 
Initié par la Fédération des alpages de l’Isère en 2009 et repris par l’Espace Belledonne en 2014, avec le soutien de la Fédération française de randonnée, des Départements de l’Isère, de la Savoie et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le GR®738 sera officiellement inauguré le 30 juin prochain dans le cadre de l’opération « Belledonne fête son GR®738 ».
 
Ses promoteurs ont voulu apporter une offre touristique estivale supplémentaire entre les deux pôles urbains que sont Grenoble et Chambéry. Baptisé Haute Traversée de Belledonne-Les Sentiers des bergers, l’itinéraire part de Vizille et chemine jusqu’à Aiguebelle, en Savoie, via Chamrousse, les Sept-Laux ou encore Val-Pelouse.
 
Sur le papier, avec 10 000 mètres de dénivelé cumulé positif, le parcours s’effectue en onze jours, mais l’opération du 30 juin prochain, proposera aux randonneurs occasionnels, qu’ils soient débutants ou expérimentés, des randonnées à la demi-journée, à la journée ou le week-end, encadrées et animées par des professionnels de la montagne et des gardiens de refuge.
 
Car, ce GR® 738 est singulier : il est pastoral… 
 
 

> MOUTONS, VACHES ET PATOUS...

 
La chaîne de Belledonne, on le sait peu, a toujours été un lieu d’estive pour les ovins, bovins et dans une moindre mesure pour les caprins.
 
Le domaine pastoral couvre 25 % de la superficie du territoire et, chaque été, près de 20 000 moutons et 1 100 vaches paissent dans les alpages surveillés par les bergers, les chiens de conduite et de protection, les fameux patous.
 
Les troupeaux sont pour 50 % issus d’exploitations de Belledonne, l’autre moitié venant d’autres vallées de l’Isère mais aussi de la Drôme et de la région Paca. Aux gîtes d’alpage de Combe Madame ou de l’Oule, par exemple, le randonneur sera dans le vif du sujet et pourra entre deux « meuh-meuh » et deux « bêê-bêê » échanger avec les bergers sur la vie pastorale, se restaurer et être hébergé pour une ou plusieurs nuits.
 
Dix gîtes et refuges ponctuent l’itinéraire…
 
 
 

LE GR® 738 EN IMAGES

La chaîne de Belledonne depuis Saint-Hilaire-du-Touvet.
Trait d’union en l’Isère et la Savoie, le GR® 738, ce sont 130 km d’itinéraire de haute montagne.
Un chien patou gardant fièrement un troupeau de moutons.
La chaîne de Belledonne est un lieu d’estive privilégié pour les bovins.
Situé sur le GR® 738, le refuge CAF de La Pra, à 2 109 mètres d’altitude, peut accueillir l’été jusqu’à 74 randonneurs.
Autre refuge, Jean Collet, situé à 1 960 mètres d'altitude.
Le gîte d’alpage de combe Madame, situé à 1 784 mètres d’altitude, et disposant de 22 couchages, propose une découverte du pastoralisme.
Envie de fraîcheur ? Le GR® 738 est ponctué de nombreux cours d’eau et lacs aux eaux cristallines.

CLIQUEZ SUR LA CARTE POUR L'AGRANDIR

 

carte-gr738_0.jpg

 

 

Publié le : 
06 juin 2018