LIBRE

EXPRESSION

Libre expression

 MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE 

 

GROUPES LES RÉPUBLICAINS ET DIVERS DROITE / UDI ET APPARENTÉS / SANS ÉTIQUETTE 

 

BUDGET 2018 : TOURNÉ VERS L'AVENIR, EN RUPTURE AVEC LE PASSÉ

 

Traduction de la détermination de la majorité, le budget 2018,  d’un montant de 1,5 milliard d’euros, consolide et renforce la reprise en main entamée en 2015 et projette le Département vers l’avenir, tout en rompant avec les mauvaises habitudes du passé de la majorité rose-rouge-verte.

Dans la continuité du budget voté en 2017, il ne comporte pas de hausse d’impôts : la taxe sur le foncier bâti, tout comme celle sur les transactions immobilières, restent inchangées afin de préserver le pouvoir d’achat des Isérois et favoriser le développement économique de l’Isère. Nous préférons en effet optimiser le fonctionnement du Département plutôt que de laisser filer les dépenses et présenter ensuite la facture aux Isérois.
 
Le Département reste un acteur majeur de la protection sociale mais la solidarité n’exclut pas la rigueur. Grâce aux contrôles renforcés mis en place, 10 millions d’euros indus de RSA ont été récupérés par le Département, dont 3,9 millions d’euros correspondent à des fraudes. Cet argent a ainsi pu bénéficier à ceux qui ont réellement besoin de la solidarité de la société. Cette politique de justice sociale est condamnée par nos oppositions qui préfèrent donc que des personnes transgressent le pacte social. A chacun ses priorités… Il faut rappeler que nous avons découvert en 2015 que notre collectivité n’exerçait aucune évaluation de l’efficacité de ses politiques sociales.
 
Il est important de souligner le contraste entre notre volontarisme et l’immobilisme du Département avant notre arrivée. L’A480, dont le premier tronçon date de 1968 et qui a été relancé à notre initiative en 2016. Le Petit Train de La Mure, arrêté en 2010, que nous remettrons en service en 2020. La Maison Champollion de Vif, achetée par le Département en 2001, qui tombait en ruine et que nous comptons rouvrir au public d’ici 2020.
 
Pour pouvoir se projeter vers l’avenir et gagner en attractivité, l’Isère doit d’abord rattraper le retard pris dans de nombreux domaines. C’est le cas avec la poursuite du chantier du THD, dont nous avons pu améliorer le calendrier avec une date butoir ramenée de 2027 à 2024, tout en faisant 100 millions d’euros d’économies sur le projet initial. C’est également le cas avec les collèges, largement délaissés sous la précédente mandature, grâce au plan de 221 millions d’euros lancé en faveur des collèges, dont 17 nouveaux chantiers vont débuter en 2018 (deux constructions, cinq rénovations totales et dix rénovations partielles).
 
L’Isère est riche de ses paysages, que nous faisons découvrir par les visites de nos espaces naturels sensibles ou nos campagnes de promotion, afin de nous installer durablement dans le top 10 des départements touristiques. L’Isère est riche de son patrimoine, que nous mettons en valeur par notre politique culturelle. L’Isère est riche de sa jeunesse, avec un tiers de sa population âgée de moins de 24 ans, que nous accompagnons afin de lui donner toutes les chances de réussite et d’épanouissement. 
 
Tournés vers l’avenir et avec la volonté de rendre notre département encore meilleur, nous vous souhaitons une très belle année 2018.
 
Retrouvez-nous sur notre blog « Isère Majorité Départementale », Facebook : « Groupe de la majorité départementale de l’Isère » et Twitter « @MajoriteCD38 »
 

 OPPOSITION DÉPARTEMENTALE 

 

PS ET APPARENTÉS

 

OÙ EST PASSÉE L'INNOVATION SOCIALE ?

 

Le dernier rapport de l’Observatoire des inégalités alerte sur la précarisation croissante du pays et sur la manière dont les publics les plus fragiles en sont les premières victimes. A leur égard, l’innovation en matière sociale est une nécessité. 

Le Département, plus que jamais, doit être positionné à sa juste place, celle de chef de file des politiques de solidarité. Et dans ce secteur, l’innovation est nécessairement le fruit d’une dynamique, d’un travail collaboratif avec l’ensemble des collectivités territoriales et des acteurs associatifs.
 
Cette méthode plus longue, souvent plus difficile, est la seule permettant de remettre l’intelligence collective au centre du processus de décision. Les associations ne sont ni des prestataires, ni des exécutants. Elles possèdent une expertise de terrain, une expertise sociale, une expertise humaine dont il serait dommage de priver les agents et les publics. 
 
Les élus ont aujourd’hui un devoir de vigilance pour que le soutien aux accidents de la vie (perte d’emploi, maladie, …) ne se transforme pas en clivages sociaux sous le la pression des postures politiciennes : la construction collective apparaît alors comme un garde-fou aussi utile que nécessaire. 
 
Retrouvez nous sur Facebook à Isère socialiste
 
 
 

COMMUNISTES ET GAUCHE UNIE SOLIDAIRE 

 

VOS CONSEILLER-ES DÉPARTEMENTAUX, À VOTRE ÉCOUTE

 

Vous pouvez retrouver notre tribune sur notre page Facebook Groupe Communistes, Gauche Unie et Solidaire. Nous aborderons les atouts de nos territoires isérois. N’hésitez pas non plus à vous connecter pour suivre notre actualité politique. 

 
Pour toutes questions ou demandes de rendez-vous, vous avez aussi la possibilité de nous joindre partéléphone au 04 76 00 37 43 ou par courriel
 

RASSEMBLEMENT DES CITOYENS SOLIDARITÉ ET ÉCOLOGIE
 

2018 : L'IMPASSE DU CLIMATO-SCEPTICISME
 

Le Département a voté en décembre un plan minimal de réduction d'émission des gaz à effets de serre. Alors que nous proposions un plan bien plus ambitieux, argumenté et chiffré, la majorité s'y est opposée avec des arguments climato-sceptiques. Retrouvez notre contre-proposition »

 

Publié le : 
01 janvier 2018