LE BOURG-D'OISANS :

CRISTALLIN ET SPORTIF

Territoires

C’est le bourg de l’Oisans où l’on descend au marché, au collège, « en ville ». Une plaine montagnarde au cœur du massif, fertile et typée, camp de base des alpinistes, fief des cavaliers, départ des cyclistes. 

Par Corine Lacrampe
Crédit photo : C. Lacrampe/ F.Pattou

 

Dès l’Antiquité, une voie romaine longeait cette plaine et un village s’y implanta. Aujourd’hui, Le bourg n’usurpe pas ses titres de station verte de vacances et village de neige.

C’est une commune de 3 300 habitants, à 52 kilomètres de Grenoble, avec une situation privilégiée sur le GR 54 du Grand Tour des Écrins et le long de la route des stations de l’Oisans et du Lautaret, la fameuse RD 1091 reliant Grenoble à Briançon.

Cette départementale, coupée depuis avril 2015 à la suite d’un glissement de terrain, vient d’être rouverte après plus de deux ans de travaux titanesques qui ont permis la réhabilitation du tunnel du Chambon.

 

> UN PAYS DE PLURIACTIFS

 

Escale emblématique des cyclistes et alpinistes, Le Bourg-d’Oisans s’étage en hauteur, des berges de la Romanche où se situe le bourg, à 730 mètres d’altitude, au pic du Clapier-du-Peyron, à 3 121 mètres d’altitude. Et s’étire en longueur, de Rochetaillée à Venosc, sur 20 kilomètres, bordée de hautes parois rocheuses, massif des Grandes-Rousses d’un côté, celui du Pelvoux, de l’autre.

Alors, de la plaine à la haute montagne, ce sont des environnements alpins d’une grande biodiversité que nous offre cette commune du parc national des Écrins, avec des joyaux comme le lac du Lauvitel (réserve intégrale) ou le marais de Vieille-Morte (espace naturel sensible).

Cette vallée se caractérise par une géologie spectaculaire alternant plissements, chevauchements, failles et cassures rocheuses, qui recèlent des trésors de cristal, d’or, d’argent ou de cobalt. C’est aussi une plaine alluviale fertile, grenier à blé et à foin du massif, avec des prairies humides, des résurgences et des forêts. Un pays propice aux activités agricoles, pastorales, forestières, mais aussi touristiques.

La municipalité, derrière son maire André Salvetti, s’attache à polir ce diamant de l’Oisans, réhabilitant son centre-ville, édifiant de nouveaux équipements, organisant des animations. Sur la route des Savoir-Faire de l’Oisans, avec son musée des Minéraux, la maison du parc national des Écrins et sa boutique de productions de pays, ce bourg attire les artisans, inspire les artistes et régale les visiteurs.

Ici vivent à l’année des montagnards pluriactifs, perchman-bûcheron, conducteur de chasse-neige et paysan, employée et championne de motocross, comme avant eux les paysans-colporteurs, chasseurs de cristaux ou guides. 

 

 

LE BOURG-D'OISANS ET LE DÉPARTEMENT

julien-polat-iseremagcdr_2.jpganne-gerin-iseremagcdr_2.jpg
 

Laure Quignard, adjointe au maire de Saint-Martin-d’Uriage, et Gilles Strappazzon, maire de Saint-Barthélemy-de-Séchilienne, sont les deux conseillers départementaux du canton.

Le Département agit à Bourg-d’Oisans, au cœur de l’Oisans où transitent des milliers de vacanciers en direction des stations et des Hautes-Alpes.

Ici, l’aménagement et l’entretien du réseau routier sont déterminants. A la suite d’un glissement de terrain et de plus de deux ans de lourds travaux conduits par le Département, le tunnel du Chambon vient de rouvrir.

La commune accueille également trois grands équipements structurants soutenus par le Département : le collège des Six-Vallées (450 élèves), dont les études de requalification sont lancées ; la station de traitement des eaux usées Aquavallées, où les travaux sont en cours avec une aide importante dans le cadre du plan de relance, et le siège de la communauté de communes de l’Oisans qui ouvrira ses portes courant 2018.

Enfin, pour toujours plus de proximité, le Département lance un concours d’architectes pour sa future Maison du Département de l’Oisans.

REPÈRES

LE CANTON DE L'OISANS-ROMANCHE

  • 33 000 habitants répartis dans 30 communes.
  • Les trois plus peuplées : Vizille, Saint-Martin-d’Uriage et Vaulnavey-le-Haut rassemblent la moitié de la population.
  • La moins peuplée : Oulles-en-Oisans, 9 habitants.
 

QUELQUES CHIFFRES

  • 52 km séparent Le Bourg-d’Oisans de Grenoble.
  • 1219 : le barrage de l’Infernet, retenant, depuis un éboulement en 1191, l’eau de la Romanche dans la plaine du Bourg-d’Oisans, cède. Une vague immense déferle jusqu’à Grenoble, provoquant 5 000 morts.
  • 17 fois Le Bourg-d’Oisans a été ville-départ du Tour de France cycliste (la première fois en 1952).

 ZOOM 

LA MAISON DES SAVOIR-FAIRE DE L'OISANS

 

Sur la route des Savoir-Faire de l’Oisans, ils sont plusieurs artisans et producteurs installés au Bourg-d’Oisans.
 
Il y a Séverine Bernard, couturière créatrice d’accessoires et ses 3 P’tits Points, Chris Goodwin, originaire d’Angleterre, brasseur de bière Goodwin Brewery, Marcel Gresse, chantourneur qui découpe dans le bois animaux, personnages et petites scènes, des producteurs fermiers, etc.
 
Dans le centre piéton, la maison des Savoir-Faire de l’Oisans, jolie boutique d’artisans et producteurs à la devanture de bois, véritable caverne d’Ali Baba, est une vitrine pour beaucoup d’entre eux. Souvent à la barre, il y a Laurence Chapelon-Chain, elle-même créatrice d’objets, animaux et œuvres d’art « Tout en mosaïque ».
 
Boutique ouverte du mercredi au samedi au 19, rue de Viennois.
 
Contact : 06 88 53 88 87.

RACINES

MÉMOIRE DE PIERRE ET DE POIL 

Le musée des Minéraux et de la Faune des Alpes est remarquable tout d’abord pour être installé dans les combles de l’église. Lorsque l’organiste répète, la visite prend un tour magique !
 
Ce musée présente une double collection de cristaux scintillants, pièces exceptionnelles évoquant la richesse minérale de l’Oisans et d’animaux sauvages naturalisés, chamois, aigles ou marmottes, présentés dans un décor alpin spectaculaire.
 
S’ajoutent des expositions temporaires dédiées au patrimoine naturel et culturel de l’Oisans. Actuellement : « Récits légendaires et croquemitaines de l’Oisans. »
 
Membre de la route des Savoir-Faire de l’Oisans, le musée programme des visites animées par le Centre de géologie de l’Oisans, le parc national des Écrins ou le club des cristalliers.
 

 

AU MUSÉE DES MINÉRAUX ET DE LA FAUNE DES ALPES 

FIGURES DE BOURG-D'OISANS : CLIQUEZ SUR LES PHOTOS

En hiver, Stéphane Guiffrey travaille aux remontées mécaniques à l’Alpe-d’Huez. Le reste de l’année, sur la route des Savoir-Faire de l’Oisans, il ouvre son atelier-boutique de céramiste au cœur du bourg, fait démonstration de son art et anime des stages.
Autre artiste sur la route des Savoir-Faire du centre-bourg, Christel Lagarrigue est musicienne, altiste et luthière. Dans son ébénisterie, elle fabrique et restaure des violons, des violoncelles et même des contrebasses, en érable et épicéa.
Paysan de Rochetaillée, Didier Girard élève des agneaux qui pâturent à l’alpage, avec deux lamas pour impressionner le loup. Pour l’instant ça marche ! En plaine, 22 bisons viennent de rejoindre le cheptel, donnant leur nom à sa Ferme des bisons.

 PORTRAIT 

MORGANE GIRARD : L'ART DANS LA PEAU

 

En février 2016, à l’enseigne d’Uchronia, en référence à sa passion pour cette BD, Morgane Girard ouvrait sa galerie d’art et de tatouage dans la rue piétonne du Bourg-d’Oisans.

Après des études d’arts et dix ans de travail dans une boutique de tatouage grenobloise, elle est revenue sur ses terres de l’Oisans. Depuis, Morgane Girard manie aiguilles et encres dans son laboratoire d’arrière-boutique.

Ce qui importe pour cette jeune femme taiseuse et discrète, c’est instaurer cette relation de confiance et d’intimité, en amont du tatouage, nécessaire à une création originale, qui soit satisfaisante pour les deux protagonistes de cette aventure… inscrite dans une histoire personnelle et dans la peau.

Si décorer le dos d’un client avec des ailes lui demande cinq ou six séances étalées sur plusieurs mois, une heure suffit à tatouer un tour de poignet ou une petite fleur sur une cheville. Outre les œuvres d’art qu’elle grave dans la peau de ses clients, elle produit des peintures animalières particulièrement remarquables en ce qui concerne les chevaux.

Pour cette dessinatrice d’une grande finesse qui s’exprime essentiellement en noir et blanc, c’est bien d’art qu’il s’agit, sur la toile comme sur la peau.

Dans sa boutique, elle expose aussi des artistes locaux, peintres ou photographes.

 SPORTS 

UN SPOT DE MOTOCROSS POUR LES CHAMPIONS 

 
Spectaculaire ! Depuis 2001, Le Bourg-d’Oisans abrite l’un des rares terrains de motocross du département.
 
Le circuit de la Catonne accueille régulièrement des compétitions sportives de haut niveau (motocross, quad, side-car-cross). Les amateurs des sports mécaniques peuvent compter sur le soutien de la municipalité, qui a accompagné la relance du moto-club de l’Oisans.
 
C’est toute une équipe de jeunes passionnés qui s’entraîne à la Catonne. Parmi eux, Luc Rostingt, champion de France 2013 comme passager en side-car-cross, 3e au Championnat d’Europe en 2017 et 13e au Championnat du monde : Dans ma discipline, il y a dix ans, nous étions une douzaine de licenciés au club, contre 50 aujourd’hui.”
 
Le motocross féminin est particulièrement à l’honneur avec Jessie Joineau, qui fut leader mondiale, et Nelly Debuck.
 
 
Publié le : 
01 janvier 2018