ASSOCIATIONS

ILS S'ENGAGENT

Associations

LORSQUE L'UN DES PARENTS EST EN PRISON

Par Annick Berlioz


“Les enfants de détenus souffrent de l’absence de leurs parents et subissent une peine qui ne leur est pas destinée. Ils ont besoin de leur présence pour se construire et sortir de la honte suscitée par les délits. Nous savons aussi que préserver le lien familial permet de lutter contre la récidive”, explique Martine Noally, présidente du Relais enfants-parents Isère. 
 
Créée à Paris en 1985, cette association dispose de 32 antennes en France, dont une à Grenoble, ouverte en 2001. Elle accompagne au parloir tout enfant isérois dont un parent est incarcéré, à condition qu’il n’ait pas été victime dudit parent.
 
Les interventions se font dans la France entière avec l’accord du détenu ou de son conjoint en cas de conflit familial, mais aussi sur ordonnance du juge ou des services éducatifs. Elle compte 13 bénévoles, dont huit accompagnateurs qui vont chercher les enfants à leur domicile pour les conduire à la prison.
 
“Les visites ont lieu une fois par mois. Nous assistons à la rencontre, qui dure entre une et deux heures. Les situations sont plus ou moins lourdes à gérer. Nous utilisons des jeux pour rétablir la parole et veillons à garder notre neutralité”, ajoute Martine Noally.
 
En 2016, l’association a accompagné 168 enfants, de tous âges, à Varces, Saint-Quentin-Fallavier, Aiton, Valence et Roanne… Elle travaille aussi avec les centres pénitentiaires pour créer des espaces de rencontre aménagés. Elle recherche des bénévoles, accepte les dons et les jouets.
 
 
Centre social Georges Sand, 14 boulevard Joliot Curie, à Fontaine.
 
Contact : 06 82 60 06 81.
 
 
 

VEILLEURS DU TEMPS

Par Sandrine Anselmetti


“Nous faisons des prévisions à quelques kilomètres près. Nous sommes aussi spécialisés dans les alertes météo et la prévention des risques”, explique Alexandre Mancini, le président de Rhône-Alpes Auvergne Infos météo, fondateur du site Internet et de la page Facebook du même nom.
 
Créée en 2015 à Luzinay, cette association regroupe sept bénévoles, autodidactes passionnés de météorologie, qui transmettent chaque jour prévisions, cartes de vigilance, pictogrammes, live météo, éphémérides… Et ça marche ! La page Facebook compte 24 000 fans et autant d’abonnés. Quant au site Internet, il a déjà reçu 316 000 visiteurs uniques en deux ans.
 
Leurs atouts ? La précision, la fiabilité et le suivi des épisodes météo. “Nous avons une fiabilité de 60 à 70 % en moyenne. Nos prévisions sont issues de modèles météo numériques et affinées par la suite. Elles sont expertisées par nos soins et non automatisées par un ordinateur, commente Alexandre. De plus, nous ciblons une zone précise et apportons des informations supplémentaires.”
 
Par exemple, les membres de l’équipe font part de leurs observations de terrain, postées en direct et agrémentées de photos. Ils peuvent aussi établir des vigilances réactualisées, au plus près des phénomènes, comme les orages isolés. L’association recherche d’autres « témoins météo » pour confirmer les prévisions localement et transmettre des photos.
 
Étape suivante : la création d’une application pour smartphone. 
 
 
 

records_meteo.png

* Source : relevés des stations Météo-France.

PASSEURS D'HISTOIRE

Par Véronique Granger


Saviez-vous que les épreuves de ski des JO d’hiver de Grenoble n’auraient jamais pu avoir lieu, en février 1968, sans l’intervention des 7 000 militaires qui ont damé les pistes d’Autrans et de Chamrousse ?
 
C’est l’une des nombreuses découvertes faites par les écoliers de Grenoble et des stations olympiques (Chamrousse, l’Alpe-d’Huez, Saint-Nizier-du-Moucherotte, Autrans et Villard-de-Lans) en rencontrant ceux qui ont fait les Jeux : militaire dameur, starter, femme de chambre, sauteur ou porteur de la flamme…
 
Une cinquantaine de témoins ont répondu à l’appel de l’association Histoires de… et raconté aux reporters en herbe les coulisses de l’événement, cinquante ans après. Les enfants ont ensuite créé un grand jeu de plateau qui sera présenté au public lors du jubilé, en février prochain. Cette réalisation s’ajoute à l’abondante ludothèque constituée depuis 2002 par l’association Histoires de…
 
Dirigée par Sandrine Guénard, ex-institutrice et historienne de l’art, cette structure, aujourd’hui animée par trois chargées de projet, a pour vocation de sensibiliser les habitants de l’Isère à leur patrimoine, via les enfants.
 
“Nous travaillons avec les enseignants, de la maternelle au lycée, sur un quartier urbain, un hameau de montagne, un territoire rural… Les jeunes partent à la quête d’objets anciens, récoltent des témoignages et des photos. Puis ils apprennent à restituer leurs connaissances sous forme ludique et vivante. Ils deviennent des passeurs d’histoire”, considère Sandrine Guénard. De l’art de transmettre le goût du patrimoine…
 
 
Contact : 04 58 00 15 67.
 
 
 
Publié le : 
01 janvier 2018