Ça s'est passé

Ça s'est passé

ÉDUCATION

DEUX NOUVEAUX COLLÈGES
RECONSTRUITS

Le Département de l’Isère poursuit son plan de rénovation des collèges.
 
En novembre et décembre derniers, accompagné de Cathy Simon, la nouvelle vice-présidente en charge des collèges et des équipements scolaires, le président du Département, Jean-Pierre Barbier, a inauguré deux établissements dont les travaux de restructuration étaient très attendus par la communauté éducative. 
 
Il s’agit des collèges Fernand-Bouvier, à Saint-Jean-de-Bournay, pour lequel le Département a consacré 11 millions d’euros, et Le Savouret, à Saint-Marcellin, dont les travaux se sont élevés à 7,65 millions d’euros.
 
L’un et l’autre ont vu leur physionomie évoluer avec des aménagements intérieurs et extérieurs de qualité, permettant aux élèves d’étudier dans des conditions optimales (nouveaux bâtiments et salles de classe, isolation phonique et thermique, réseau de vidéosurveillance pour Fernand-Bouvier…).
 
Prouesse technique et humaine, ces deux opérations se sont déroulées en site occupé, c’est-à-dire sans interruption des cours. 
 
 

ROUTES

SAINT-QUENTIN-SUR-ISÈRE :
LE NOUVEAU PONT EST OUVERT

Depuis le 22 novembre, les automobilistes peuvent emprunter un nouveau pont franchissant l’Isère sur la RD 45 entre Saint-Quentin-sur-Isère et Tullins.
 
La construction de cet ouvrage d’art d’une haute technicité, financé à hauteur de 13,5 millions d’euros par le Département, était devenue nécessaire pour sécuriser et fluidifier un trafic de plus de 6 500 véhicules par jour, dont près de 5 % de poids lourds.
 
L’ancien pont, trop étroit et datant de 1930, n’était plus adapté aux besoins des usagers. Le nouvel ouvrage intègre également des aménagements pour les cyclistes et les piétons. L’opération globale d’aménagement de la RD 45 sur 1,7 kilomètre, dont les ponts, s’élève à 25,5 millions d’euros.
 
 

DÉPARTEMENT

L'EXÉCUTIF REMANIÉ

Suite à l’élection de Frédérique Puissat au Sénat et au souhait d’Évelyne Michaud de se retirer, pour raison de santé, de sa délégation aux collèges, un ajustement de l’exécutif départemental a été voté le 20 octobre dernier.
 
Sandrine Martin-Grand devient ainsi 2e vice-présidente chargée de la famille, de l’enfance et de la santé, Anne Gérin, 8e vice-présidente chargée des actions de solidarités et de l’insertion et Cathy Simon, 10e vice-présidente chargée des collèges et des équipements scolaires.
 
Christian Rival devient 1er vice-président, tout en conservant ses délégations à l’aménagement du territoire et à l’aide aux communes.
 
Le président Jean-Pierre Barbier a remercié Frédérique Puissat et Évelyne Michaud pour le travail accompli.

 

Sandrine Martin-Grand, 2e vice-présidente chargée de la famille, de l’enfance et de la santé.
Anne Gérin, 8e vice-présidente chargée des actions de solidarités et de l’insertion.
Cathy Simon, 10e vice-présidente chargée des collèges et des équipements scolaires.
Christian Rival, 1er vice-président, chargé de l’aménagement du territoire et de l’aide aux communes.

AUTONOMIE

ISÈREADOM EST LANCÉ !

Depuis le 15 novembre, IsèreADOM est entré dans sa phase opérationnelle avec la mise en place d’un Numéro vert et d’un site Internet permettant d’accéder aux informations liées à l’autonomie.
 
Santé, loisirs, adaptation du logement… IsèreADOM, c’est aussi un «bouquet de services» pour les plus fragiles composé d’aides humaines et d’outils numériques.
 
Durant deux ans, 650 personnes vont tester ce dispositif, l’objectif étant de l’évaluer et de le faire évoluer si besoin.
 
 
N° vert : 0800 38 00 38
 
 

 

ROUTES

TUNNEL DU CHAMBON :
RÉOUVERTURE DÉFINITIVE !

24,4 millions d’euros, dont 45 % financés par le seul Département de l’Isère !  C’est le montant qui aura été investi pour rétablir de façon pérenne la liaison entre les départements de l’Isère et des Hautes-Alpes, après l’effondrement du grand tunnel du Chambon qui a conduit à la fermeture de cet axe transnational le 10 avril 2015. 
 
Après 32 mois d’un chantier exceptionnel avec, notamment, l’ouverture dès novembre 2015 d’une route de secours destinée au trafic local (coût : 8 millions d’euros), les usagers ont de nouveau pu emprunter la RD 1091 dans les deux sens le 15 décembre dernier.
 
Le défi technique a principalement consisté à construire un tunnel de dérivation de 500 mètres échappant à la zone d’effondrement et à sécuriser les 470 mètres conservés du tunnel existant.  
 
 

 LES VIDÉOS 

 

 

Publié le : 
01 janvier 2018