ON SORT

EXPOSITIONS

Expositions

 JUSQU'AU 30 NOVEMBRE 

ANTHRECITÉS

À LA MURE

Le plateau Matheysin est célèbre pour ses mines de charbon qui ont assuré l’essor du secteur jusqu’à la fermeture des puits en 1997.

Vingt ans après la dernière descente des mineurs au Villaret, la Matheysine se souvient. Ici, de 1860 à 1968, la mine a généré plus de 1 200 logements.

Pendant plus d’un siècle, les entreprises ont dû loger jusqu’à 4 000 salariés (piqueurs, électriciens, géomètres…).

Cet habitat singulier témoigne de l’activité minière dans le paysage matheysin. Pièce centrale de la maison, la cuisine sert de décor à l’exposition et aux photos illustrant la vie de famille, l’arrivée de la main-d’œuvre étrangère, les loisirs.

Des panneaux présentent la diversité des constructions : logement primitif (mini-coron), immeubles des cités-jardins, villa design de l’ingénieur…

 

Musée matheysin 


Contact : 04 74 78 71 06

 JUSQU'AU 31 DÉCEMBRE 

PAYSAGES AUX 600 000 NOYERS

À VINAY

De tous les paysages de l’Isère, le pays de la noix est sans doute celui où l’agriculture a laissé la plus forte empreinte.
 
Avec ses milliers de noyers plantés selon une trame rigoureuse et la présence de nombreux séchoirs à noix, la vallée révèle un paysage de savoir-faire d’une grande cohérence. Avec « Paysages de la vallée aux 600 000 noyers » le Grand Séchoir vous propose de découvrir les secrets et les richesses de ce paysage unique.
 

Le Grand Séchoir


Grand Séchoir, Maison du pays de la noix - 04 76 36 36 11

 JUSQU'AU 28 FÉVRIER 2018 

LES CARTES DE JEAN DE BEINS

À GRENOBLE

Jean de Beins, ingénieur du roi, dressa, entre 1604 et 1634, une cartographie détaillée du Dauphiné.
 
Plus de 50 cartes, manuscrites ou imprimées, inédites pour la plupart, donnent à voir l’extraordinaire diversité du travail produit par ce pionnier de la cartographie moderne.
 
Ouvrages d’ingénierie militaire (fort Barraux, Exilles…), vues de villes (Grenoble, Valence, Gap…) et de vallées (Grésivaudan, Trièves, Champsaur…), sans oublier la première grande carte du Dauphiné dressée en 1617… toutes ces œuvres, d’une extraordinaire qualité artistique, dépeignent les aspects de la province au XVIIe siècle et évoquent également les enjeux militaires (et politiques) de la maîtrise d’un territoire !
 
 

Musée de l'Ancien évêché


Musée de l’ancien évêché - 04 76 03 15 25

 JUSQU'AU 18 MARS 2018 

ESQUISSES DE MAÎTRES

À BOURGOIN-JALLIEU

Cette exposition, qui fait suite à une campagne de restauration du fonds d’art graphique, est l’occasion pour le musée de Bourgoin-Jallieu de mettre en lumière sa collection exceptionnelle d’estampes, dessins et aquarelles.
 
Les visiteurs auront ainsi la chance d’admirer des œuvres de très grands maîtres, parmi lesquels Edgar Degas (1834-1917), Pierre Puvis de Chavannes (1824-1898), Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901) ou encore Victor Charreton (1864-1936) et Auguste Renoir (1841-1919).
 
Rarement présentés au public pour des raisons de fragilité et de conservation, ces trésors sont aussi l’occasion pour le musée de faire découvrir au plus grand nombre le lent et minutieux travail de restauration mené par ses équipes à l’ombre des réserves.
 
 

Musée de Bourgoin-Jallieu - 04 74 28 19 74
 

 JUSQU'AU 31 MARS 2018 

LA PHARMACIE HOSPITALIÈRE À L'AUBE DU XXSIÈCLE

À GRENOBLE

Protégée depuis 1996 au titre des Monuments historiques, la « pharmacie » de l’hôpital de Grenoble sort de ses réserves pour nous raconter l’histoire de la fabrication des médicaments et l’évolution de la formation des pharmaciens au tournant du XIXe siècle.

Plus de 200 objets (cornues, fours, mortiers, balances, pressoirs, moules à cachets ou à suppositoires, alambics…) illustrent cette aventure qui passe des pommades et décoctions à base de plantes à la production de masse au début du XXe siècle.

Clou de la visite, l’ensemble remarquable de meubles en chêne (et ses armoires à poisons) réunit plus de 500 bocaux et flacons témoignant de l’importance de l’activité pharmaceutique hospitalière à Grenoble.

 

Musée Grenoblois des Sciences Médicales


Contact - 04 76 76 51 44

 JUSQU'AU 30 AVRIL 2018 

ANIMAUX EN FOLIE

À LANCEY

Drôles, colorés, petits ou imposants, les animaux de Jérôme Bayet ont pris possession du musée de la Houille blanche.
 
Seuls ou en bandes, sages ou espiègles, ils se cachent là où les visiteurs ne les attendent pas. Réalisés à partir de papier mâché ou de résine, ils semblent tout droit sortis d’un album jeunesse ou d’une BD.
 
Animaux du Grand Nord ou de la savane, bêtes sauvages ou domestiques prennent vie sous les doigts talentueux de l’artiste. 
 
Ces 50 créatures à découvrir dans les salles du musée et dans le parc n’hésitent pas à disparaître, reparaître ou se déplacer. Ils aiment tant jouer avec le public que des ateliers (enfant et adulte) sont proposés et animés par Jérôme Bayet en personne.
 
 

Musée de la Houille Blanche


Musée de la Houille blanche - 04 38 92 19 60

 JUSQU'AU 21 MAI 2018 

FORMER L'ÉLITE

À GRENOBLE

Quel destin singulier que celui de l’École nationale des cadres de l’État français installée en 1940 à Uriage ?
 
Aujourd’hui encore, elle suscite interrogations et controverses. Destinée à forger l’élite du régime de Vichy, elle devint un lieu de liberté intellectuelle et certains de ses membres rejoignirent la Résistance.
 
L’exposition se penche sur cette curiosité historique et raconte la création du lieu, sa pédagogie novatrice et sa progressive opposition au maréchal Pétain, jusqu’à l’entrée des « Uriagistes » dans la clandestinité.
 
Elle se conclut sur « l’esprit d’Uriage » qui perdure dans la France de l’après-guerre avec Peuple et Culture, le journal Le Monde et la revue Esprit fondés par d’anciens instructeurs. 
 
 

Musée de la Résistance en Isère


Musée de la Résistance et de la Déportation - 04 76 42 38 53

Publié le : 
11 novembre 2017